Maine et Loire

Mondial du Lion. Ambiance calme à l'Isle Briand

16 octobre 2020 à 14h15 Par Alexis Vellayoudom
Le Mondial du Lion est à huis-clos
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Un mondial du Lion très calme à l’Isle Briand. La compétition des chevaux des 6 et 7 ans a démarré hier mais se déroule sans public

Il n’y a pas la foule ce matin devant l’Isle Briand. Les parkings sont à moitié remplis, pas de file d’attente, même les signaleurs 49 qui s’occupent de l’entrée trouvent l’ambiance monotone, "l'ambiance n'est pas la même et puis elle fait un peu tristounet", explique Daniel. Pour Rémy, il y a moins de travail, "d'habitude, on a tous les véhicules à placer sur les parkings". 

 

Les signaleurs sont six au lieu d'une trentaine les autres années. Une ambiance aussi particulière pour la jeune cavalière française de 24 ans, Jeanne Rossez. Originaire du Lion d’Angers, Jeanne est ravie de participer à son premier mondial, mais avec une légère déception, "étant enfant du Lion, ça aurait eu une saveur particulière avec le public après il faut se leurrer, c'est quand même plus simple pour les chevaux sans la foule. Quand il y a plus de 3 000 spectateurs autour de l'obstacle, c'est très impressionnant pour les chevaux. Ca change vraiment la face d'abord de l'obstacle et le cavalier doit être d'autant plus vigilant. Ça ne veut pas dire que ça sera facile."

 

Six de ses proches dont ses parents sont venus la soutenir. Après son passage à l’épreuve de dressage d’hier, Jeanne Rossez est pour le moment au milieu de tableau, mais elle espère faire un sans-faute demain au cross, sa discipline préférée.