Mayenne

Municipales 2020 : A Château-Gontier-sur-Mayenne, Thomas Richou mène finalement l’opposition

21 février 2020 à 10h57 Par Alexis Vellayoudom
Pour Thomas Richou, il faut redynamiser le centre-ville
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Le candidat annonce avoir une liste quasi-complète. Ses axes de travail, la mobilité, la proximité et centre-ville.

Une liste ou deux listes à Château-Gontier-sur-Mayenne ? La question revenait souvent dans la cité castrogontérienne, surtout depuis la création du collectif Aux Actes Citoyens, qui regrettait l’absence d’opposition au maire sortant, Philippe Henry. Finalement, il arrive tardivement, mais Thomas Richou, élu de l’opposition, se lance dans la course à la municipalité. Il annonce une liste « sans étiquette », quasi-complète, « il manque quelques personnes du sexe féminin pour respecter la parité. »

Écouter le podcast

L’homme de 36 ans, professeur d’espagnol à l’IUT de Laval et au Lycée Blaise Pascal de Segré, avoue avoir longtemps hésité, mais « poussé par des gens motivés ». Pour lui, sa force, c’est son parcours, « j’ai travaillé à l’Ambassade de France en Afghanistan, je m’intéresse beaucoup à la politique nationale et local. J’ai monté un centre culturel dans une favela au Paraguay », souligne l’intéressé.

 

La mobilité, son cheval de bataille

 

Malgré son arrivée tardive, Thomas Richou a pu exposer ses grands axes. Parmi eux, la mobilité, « Château-Gontier est un peu enclavée par rapport à Segré, Sablé et Angers. Proposer peut-être des formes de covoiturages, relancer des transports, des mini-bus ou des bus », soutient Thomas Richou. Le candidat parle également de donner une place au vélo, « on a la chance d’avoir une commune qui a la taille parfaite pour se déplacer à pieds ou à vélo, mais il faut que ce soit sécurisé. Là, récemment, on a peint quelques vélos au sol, en disant, c’est des pistes cyclables. On a mis en danger les cyclistes. »

Écouter le podcast

Parmi ses autres axes de travail, la redynamisation du centre-ville, le « manger bien et local » dans les cantines ou encore la proximité avec les citoyens, « beaucoup de citoyens se sentent abandonnés par la majorité. On voudrait réorienter la politique plus vers les citoyens, plus humaine, plus sociale », justifie le candidat. En tête, la création de la commune nouvelle avec Château-Gontier-Bzouges, Saint-Fort et Azé sans référendum.

Des membres proches du collectif Aux Actes Citoyens, qui demande une démocratie participative, ont rejoint sa liste.

 

Son programme sera dévoilé dans les prochains. Sa liste est presque complète. Il cherche encore des femmes pour respecter la parité. Il a jusqu'au 27 février pour déposer sa liste. 

 

Contact : liste.cgm@gmail.com / 06 80 82 83 30