Maine et Loire

Municipales 2020. Maryline Lézé veut travailler sur la visibilité des Hauts d’Anjou

20 janvier 2020 à 11h51 Par Alexis Vellayoudom
Maryline Lézé veut créer des comités consultatifs
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Maryline Lézé est candidate à sa succession pour la mairie des Hauts d’Anjou. L’attractivité des pôles de Champigné et Châteauneuf-sur-Sarthe figure parmi ses priorités.

Les communes nouvelles auront au moins un point commun, susciter l’envie de construire quelque chose de nouveau pour les candidats. C’est le cas également dans Les Hauts d’Anjou où Maryline Lézé est candidate à sa succession.

L’actuelle maire parle de poursuivre la création de la commune nouvelle. Ses priorités, les 3P pour Projets, Pôles et Proximité. Maryline Lézé veut d’ailleurs conserver les identités de chaque commune historiques, en nommant des maires délégués et en créant des comités consultatifs, « qui regrouperont des habitants qui pourront donner leurs avis et leurs impressions concernant les projets ou la gestion de la commune nouvelle. »

Écouter le podcast

 

Châteauneuf-sur-Sarthe, est-elle délaissée ?

 

Dans son projet, figure le développement des deux pôles, Châteauneuf-sur-Sarthe et Champigné, mais aussi l’aboutissement des projets des autres communes.

Après plusieurs rebondissements, Châteauneuf-sur-Sarthe avait rejoint la commune nouvelle. Pour Giovanni Petit, candidat d’opposition aux municipales, les projets de Châteauneuf n’ont pas abouti, malgré son intégration à la commune nouvelle.

Réponse de Maryline Lézé, « j’ai demandé de faire des dossiers de subventions, ce qui nous permet d’avoir une manne financière plus importante et faire un réel beau projet. Mais effectivement, sur la commune de Châteauneuf-sur-Sarthe, il y a énormément de structure à revoir, donc on va essayer de rattraper tout ça. »

Écouter le podcast

 

Sa liste de 43 noms est complète. Maryline Lézé dit avoir fait appel à des membres du monde associatif pour renouveler son équipe. D’ailleurs, la candidate s’est engagée à ce que chaque commune historique ait au moins 4 élus, soit 32 élus partagés. Les 10 autres seront départagés entre les communes de Châteauneuf-sur-Sarthe et Champigné.