Mayenne

Municipales 2020 : pas d’opposition, mais une volonté de co-construire à Château-Gontier-sur-Mayenne

18 février 2020 à 10h15 Par Alexis Vellayoudom
Le collectif souhaite organiser un débat 10 jours avant le 1er tour
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Depuis plusieurs semaines, le collectif Aux Actes Citoyens se mobilise pour apporter un débat dans les élections municipales. Ils souhaitent voir l’émergence d’une nouvelle démocratie participative.

Pour un débat, il faut être deux, et ça le collectif Aux Actes Citoyens l’a bien compris. Tout est parti d’un mail tombé dans les boîtes de messagerie de citoyens engagés dans l’associative sur Château-Gontier-sur-Mayenne. L’un deux, fait état d’un manque de débat pour les municipales, ne voyant qu’une liste déclarée – celle du maire sortant Philippe Henry - pour le premier tour 15 mars. Très vite, ils sont une vingtaine à se réunir puis une quarantaine à discuter, échanger, proposer des solutions démocratiques pour créer le débat et faire avancer la commune nouvelle.

Écouter le podcast

 

Venus majoritairement du monde associatif, le collectif ne se présente pas comme une opposition, mais plutôt comme un porte-voix de citoyens voulant participer à la construction de la commune nouvelle, « on veut faire des propositions sur certains thèmes qui nous sont chers et des thèmes qu’on a récolté auprès de la population », explique Jacques Morin, pour que la/les liste(s) réagisse(nt). Parmi ces thèmes défendus par le collectif, la transition écologique, la transparence et la mobilité.

 

Plus de transparence

 

Le collectif veut également « montrer les volontés, les choix ou les souhaits de certains citoyens de façon à ce qu’ils soient pris en compte […] et que le programme soit conforme à ce qui était prévu et que s’il y a de nouvelles, que les citoyens soient appelés à être consultés », poursuit Jacques Morin. En tête, la création de la commune nouvelle où certains membres du collectif auraient voulu un référendum ou encore « la construction du pont de la rocade nord, accepter la contradiction », précise Jean-Claude Cognard.  

Écouter le podcast

Le cheval de bataille du collectif, la transparence. Les membres ne comptent pas remettre en cause le travail de la mandature, mais plutôt son fonctionnement, « il est important qu’il y ait des rappels citoyens parce qu’il y a toujours une forme d’inertie qui se crée au bout du temps », raconte Jacques Morin.

 

Le collectif a rencontré le maire sortant et candidat à sa succession, Philippe Henry, et prévoit d’organiser un débat citoyen 10 jours avant le 1er tour.

 

Contact du collectif : auxactescitoyens@yahoo.com