Maine et Loire

Municipales : les élus prennent leurs fonctions après deux mois de confinement

27 mai 2020 à 12h09 Par Coralie Juret
Bertrand de Guébriant devrait logiquement être élu maire demain soir à Craon.
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Dans un contexte de pandémie, les conseils élus le 15 mars dernier au premier tour peuvent enfin se mettre au travail. Ils devront aussi poursuivre la gestion de la crise sanitaire.

Cela fait deux mois qu'ils attendent d'être installés. Dans le Haut-Anjou, les nouveaux conseillers municipaux prennent enfin leurs fonctions, en pleine pandémie et après deux mois de confinement.

De la majorité à l’opposition

Aux Hauts d'Anjou en Maine et Loire, c'est désormais dans l'opposition que siège l'ancien maire délégué de Brissarthe, Alain Bourrier qui quitte le bureau municipal où il continuait à siéger depuis les élections de mars. Il a créé lundi un groupe d’opposition de 9 élus et vit plutôt bien ce changement de statut, même s’il estime que sa liste aurait dû obtenir au moins un poste de maire délégué à Brissarthe et Châteauneuf, où sa liste est arrivée en tête (mais pas sur l’ensemble de la commune nouvelle, NDLR).

“C’est de bonne guerre, voyez je suis franc-jeu, de la part de Mme Lézé c’est de bonne guerre. Mais je ne le regrette pas parce que de toute façon je ne pouvais plus continuer comme ça, donc je préfère être dans l'opposition compte tenu de la manière dont ce conseil municipal est géré, qu’avec Mme Lézé avec qui je suis en total désaccord. Donc finalement je suis à ma place”.

Maryline Lézé a été réélue maire de la commune nouvelle lundi soir, avec 34 votes pour et 9 blancs. Son opposant compte désormais exercer "un pouvoir de surveillance" et ira "jusqu'à poser des recours quand vraiment on sera dans l'illégalité", dit-il. Un recours en annulation du premier tour a d'ailleurs été déposé par l'un de ses colistiers. Dans un contexte de pandémie le 15 mars dernier, seul 22% des inscrits des Hauts d'Anjou avaient voté pour la liste de Maryline Lézé, 15% pour celle d'Alain Bourrier.

Écouter le podcast

De l’opposition au fauteuil de maire

À Craon, le futur maire Bertrand de Guébriant ne cache pas son impatience de prendre enfin ses fonctions, lui qui a été éloigné par la force des choses de l'action municipale. Même le conseiller de la minorité n'imaginait démarrer son mandat de maire par la gestion d'une crise sanitaire.

“Ça fait maintenant un peu plus de deux mois qu'on a été élu, donc oui on est impatient, on a envie de prendre nos fonctions et de remplir la mission que nous ont confiée les Craonnais. L’attente est longue. D’un autre côté ça nous a permis de travailler aussi ensemble et de mieux se préparer, donc il y a des choses sur lesquelles on a pris un petit peu d'avance malgré tout. Et après lorsqu’on va être mis en place, forcément on va avoir tout le quotidien qui va nous rattraper. Et donc il va falloir gérer le quotidien plus préparer nos projets, ça va faire beaucoup de choses en même temps et on va essayer de faire tout ça au mieux”.

Dans l'immédiat, Bertrand de Guébriant et son équipe devront poursuivre la gestion des services scolaires. Il leur faudra ensuite évaluer l'impact de la crise sanitaire sur des finances qu'ils estiment déjà en mauvais état, et voir les projets de leur programme qui peuvent encore être réalisés. 

Le premier conseil municipal se tient à 18h demain soir, exceptionnellement salle du Mûrier. Ce sera à huis clos mais retransmis en direct sur le Facebook de la ville de Craon.

Écouter le podcast