Maine et Loire

Municipales : liste quasi-complète pour l’adjointe de Segré-en-Anjou Bleu

30 janvier 2020 à 15h29 Par Coralie Juret
En novembre, l'adjointe de Gilles Grimaud avait posé avec quelques-uns de ses colistiers. | DR

Geneviève Coquereau annonce "des arbitrages sur trois noms", sur les 69 que doit compter sa liste. Elle ne dévoile pas encore son programme mais livre ses grands axes.

Sa liste est quasi-bouclée. Geneviève Coquereau est prête pour la bataille des municipales à Segré en Anjou Bleu. L'adjointe aux finances de la commune nouvelle a réuni une soixantaine de colistiers au sein d'une liste sans étiquette baptisée "Ensemble pour Segré en Anjou Bleu". 

“On a envie de travailler ensemble, on a envie forcément de voir Segré-en-Anjou Bleu grandir. On s'est attaché à avoir une représentativité, les quinze communes sont représentées proportionnellement au nombre d'habitants qu'elles ont. On est allé chercher l'expérience, des gens qui sont encore dans le mandat qui court, et puis 30 % de nouvelles personnes, des gens engagés, compétents et qui aiment leur territoire”.

Écouter le podcast

“Proximité, équité, mobilité”

Ce sont les axes de travail de cette liste. Les mairies déléguées resteront ouvertes, promet la candidate aux municipales. “On va nommer des maires délégués sur chaque commune, des conseils, on conserve les secrétariats de mairie. On conserve bien sûr toutes les animations, activités qui aujourd'hui sont déjà dans ces communes où il fait bon vivre. Un autre axe très fort, c'est l'environnement. Nous aurons à cœur sur chaque nouveau projet de faire une étude de faisabilité pour y intégrer ces nouvelles énergies”, explique Geneviève Coquereau.

Écouter le podcast

Elle promet aussi un accès équitable aux services pour tous les habitants du territoire. Il s’agit “d’asseoir les fondations de la commune nouvelle en répondant aux attentes des habitants, mais en maîtrisant nos budgets”, résume cette employée du secteur bancaire titulaire de trois mandats d’adjointe aux finances de Segré, puis de Segré-en-Anjou Bleu. Geneviève Coquereau projette aussi le développement du tourisme, “pour donner l'envie de passer, de séjourner, de s'y installer”. “Segré-en-Anjou Bleu doit aussi peser au sein de l'intercommunalité” pour renforcer l'attractivité économique, un sujet que continuerait à défendre un certain Gilles Grimaud, président d’ABC et maire sortant qui figure bien sur cette liste.

Ceux qui restent ou s’y engagent

Huit maires délégués rempilent aux côtés de Geneviève Coquereau : Hubert Boultoureau (Le Bourg d'Iré), Marie-Paule Bourdais (Saint-Sauveur-de-Flée), Daniel Brossier (Noyant-la-Gravoyère), Olivier Chauveau (La Ferrière-de-Flée), Bruno Chauvin (Segré), Pierre-Marie Heulin (Châtelais) et Dominique Pelluau (Louvaines). Joël Roncin (Montguillon) figure aussi sur la liste mais souhaite rester simple conseiller municipal.

D’autres élus sont aussi prêts à repartir tels que Colette Romann, Joseph Galon et André Lefort (Segré), Denis Bellier (Nyoiseau), Jean-Olivier Bouvet (aussi président des Foliklores) mais Jean-Noël Gaultier, l’ancien maire de Noyant-la-Gravoyère. Parmi les nouvelles têtes figurent Emilie Gastineau (Segré) ou Christophe Guineheux, entrepreneur et président d’Initiative Anjou Bleu.

Ils arrêtent

- André Bellier (Saint Martin du Bois),
- Claude Grosbois (L'Hôtellerie de Flée),
- Marie-Agnès James (Aviré),
- Gabriel Oreillard (Nyoiseau),
- Germain Passelande (La Chapelle sur Oudon),
- Serge Séjourné (Marans),
- Jean-Claude Taulnay (Sainte Gemmes d’Andigné).