Pas de déconfinement pour la culture : entre déprime, incompréhension et colère, ses acteurs s'inquiètent

Actualités Maine et Loire 

Cela n'aura pas échappé aux journalistes présents à la conférence de presse du Premier Ministre hier soir : l'absence de la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot. Une absence qui en dit long sur la place que le gouvernement accorde à leur secteur, selon un comédien et le directeur d'une scène musicale.

OXYGENE RADIO
La salle de théâtre rénovée du Carré de Château-Gontier va encore rester vide de public jusqu'au 7 j
Crédit: CJ

11 décembre 2020 à 10h59 - Modifié : 11 décembre 2020 à 11h20 par Coralie Juret

Pas de cinéma pour le réveillon... Comme les enceintes sportives et les parcs zoologiques, les établissements culturels ne rouvriront pas avant le 7 janvier à minima, a annoncé le Premier Ministre Jean Castex hier lors d'un point d'étape sur le déconfinement à compter du 15 décembre.

A Laval, devant sa télé, l’équipe du 6par4 s’y attendait. Mais à la tristesse se mêle ce matin la colère et l’incompréhension. "L’impression d’être criminalisés dans nos pratiques, malgré les efforts" explique le directeur de la scène de musiques actuelles, Yann Bieuzent.

Écouter le podcast

Le 6PAR4 a déjà annulé 50 concerts cette année sans compter le festival les 3 Eléphants, et perdu 90% de son chiffre d’affaires.

Maintenir fermés les lieux de culture, c'est un choix qui interroge aussi le fondateur de la Compagnie Cosnet de Pouancé, qui a annulé plus de 90 spectacles et reporte pour la troisième fois la première de son adaptation théâtrale de Labiche. Les jeunes comédiens sont déprimés, confie Patrick Cosnet.

Écouter le podcast

Et l'inquiétude du comédien pouancéen dépasse le monde culturel. « La cocotte-minute pourrait gonfler » se soucie-t-il, si on supprime la culture dans ces temps incertains.