Maine et Loire

Reconfinement. "Nous sommes submergés par l'accélération de l'épidémie", explique Emmanuel Macron

28 octobre 2020 à 20h29 Par Alexis Vellayoudom
Crédit photo : Pixabay

C'était dans les dossiers, c'est maintenant officiel, le président de la République a annoncé un nouveau confinement à compter de vendredi et jusqu'au 1er décembre.

"La deuxième vague sera plus meurtrière que la première", c'est par ces mots qu'Emmanuel Macron a justifié les nouvelles mesures annoncées ce soir. Un confinement à compter de vendredi jusqu'au 1er décembre. Un confinement qui est tout de même allégé par rapport au précédent. 

Emmanuel Macron a rappelé les objectifs de ce confinement : 

-Protéger les plus fragiles et les anciens, "85 % des malades ont plus de 70 ans", explique le président de la République. 

-Protéger les plus jeunes, "35 % ont moins de 65 ans, on ne connaît pas les séquelles à long terme".

-Protéger les soignants, "si nous ne donnons pas un coup de frein brutal aux contaminations, les hôpitaux seront saturés". Le chef de l'Etat a expliqué qu'une projection annonce 9 000 patients en réanimation à la mi-novembre. 

-Protéger les plus modestes

-Protéger notre économie 

Les mesures 

Parmi ces mesures, plusieurs sont nouvelles et allégées :

-Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts
-Télétravail généralisé
-Le travail pourra continuer pour les usines, les exploitations agricoles, le bâtiment et les travaux publics 
-Les EHPAD pourront continuer à être visité dans le strict respect des règles sanitaires
-Chômage partiel reconduit et télétravail généralisé, mais les guichets des services publics resteront ouverts
-Les commerces non-essentiels resteront fermés pendant 15 jours, un état des lieux sera refait à cette date

D'autres mesures vous sont déjà familières : 

-Retour des attestations de déplacements
-Réunion privée exclues
-Déplacement entre régions interdit, tolérance pour ce week-end de retour de vacances
-Bars et restaurants fermés
-Les frontières extérieures hors d'Europe resteront fermées