Renazé. Les enfants ont retrouvé l'école et de nouvelles règles

Actualités Mayenne 

OXYGENE RADIO
Crédit: Département de La Mayenne

2 septembre 2020 à 7h09 - Modifié : 2 septembre 2020 à 8h14 par Alexis Vellayoudom

Rentrée masquée hier pour les élèves et les professeurs. Le port du masque est obligatoire. Alors comment les enseignants et les enfants ont vécu cette journée particulière ? Reportage au collège Alfred Jarry de Renazé. 

Reportage - Rentrée à Renazé

Dans la classe de 6ème 1, tous les visages sont masqués. Les tables séparées d’1 m ou plus. Pour cette rentrée pas comme les autres, c’est l’infirmière de l’établissement, Solène Bernard qui est venue rappeler les règles sanitaires et rassurer, "j'ai insisté par rapport au port du masque. Ils ont un masque le matin et un l'après-midi. Je leur ai dit d'avoir une pochette pour le masque propre et le masque sale."

 

Des masques obligatoires aussi pour les professeurs qui compliquent parfois l’enseignement. C’est le cas des langues, "ce n'est pas toujours simple au niveau prononciation quand on veut leur montrer, il faut qu'ils regardent ma bouche. Dans ces cas-là, j'essaye de me mettre à distance. Le fait de parler toute la journée, c'est hyper fatiguant, on s'asphyxie", explique Sophie Vincent, professeur d’Anglais.

À Alfred Jarry, le protocole a été renforcé, avec la mise en place d’un sens de circulation, des zones de rangement et des départs échelonnés. Et lorsque vient le temps de la récré, le masque lui est toujours d’actualité, "on n'a pas trop le droit de s'approcher", constate Cléa, "on doit rester dans un carré, on peut pas courir partout et se défouler", explique Sacha. Une mesure exceptionnelle pour les premiers jours, "on essaye de garder les élèves dans leurs zones respectives et progressivement, après ils vont pouvoir circuler dans la cour", justifie Agnès Baudry, conseillère principale d'éducation. 

Du sport sous conditions

Les récréations sont encadrées pendant quelques jours, pas d'activités sportives, mais elles reviendront petit à petit. Du côté de l'éducation physique et sportive, les professeurs s'adaptent, "les élèves pendant la pratique pourront enlever le masque. On démarre avec du demi-fond donc les élèves pourront rester à distance pour pratiquer. Dès qu'il y aura des regroupements, on prendra le temps de remettre du gel, remettre le masque. Dans d'autres activités ça me paraît un peu compliqué pour le sport collectif par exemple", Emmanuelle Glaudi, professeure d’EPS et professeur principale au collège Alfred Jarry de Renazé. Le matériel devra être désinfecté régulièrement.

Emmanuelle Glaudi - EPS

Masques à la charge des parents, pas de nouvelles distribution du département

Chaque élève et enseignants doivent utiliser deux masques minimum par jour. Le gouvernement a déjà prévenu qu'il ne fournirait pas de masques gratuitement. De son côté, le département de la Mayenne n'en fournira pas non plus, "il y a suffisamment de masques aujourd'hui à disposition des collégiens", affirme Olivier Richefou, président du département. 

Olivier Richefou - Masques Collèges

En revanche, il souhaite traiter un autre sujet, "les masques transparents qui permettent de voir la bouche et les lèvres. On est en train de passer des commandes pour équiper à la fois les enseignants ou les personnels qui sont en lien avec des enfants ou des jeunes en situation difficiles qui ont un handicap". 170 masques transparents ont été commandés pour en distribuer en priorité aux classes ULIS.