Segré-en-Anjou Bleu : les élus annoncent une aide aux commerçants confinés

Actualités Maine et Loire 

Hier au cours d'une conférence de presse, l'équipe de Geneviève Coquereau a tenu à communiquer son soutien aux commerçants locaux impactés par la crise. Et à expliquer son intention de ne pas prendre d'arrêté pour leur réouverture.

OXYGENE RADIO
Crédit: CJ

3 novembre 2020 à 10h56 - Modifié : 3 novembre 2020 à 12h52 par Coralie Juret

A Segré-en-Anjou Bleu, les élus annoncent qu'ils soutiendront les commerçants. La date, la forme et l'enveloppe ne sont pas tranchés, mais il y aura "un accompagnement réel", "le plus rapidement possible" assure la maire Geneviève Coquereau.



Bons d'achats et aide numérique



La municipalité a transformé le budget du traditionnel buffet de Noël pour ses agents, en bons d'achats chez les commerçants locaux à hauteur de 1000€. Elle dit avoir fait remonter leur sentiment d'injustice face aux grandes surfaces à la préfecture, aux sénateurs. Les intercommunalités et le Département s'étaient aussi fendus d'un courrier en ce sens vendredi avant que le Premier Ministre ne décide de fermer les rayons non essentiels des grandes surfaces.



Dans l'illégalité avec un arrêté



Pas question en revanche pour Geneviève Coquereau d'être dans l'illégalité avec un arrêté autorisant les commerces locaux à rouvrir, il faut protéger la population. Si elle espère "ne pas mettre à dos les grandes surfaces et les commerces de proximité", la maire de Segré-en-Anjou Bleu incite plutôt les Segréens à reporter leurs achats de Noël ou à commander auprès de leur commerçants. Ils vendent des bons cadeaux sans commission et proposent parfois du drive.


La première édile explique aussi pourquoi elle n'a pas pris d'arrêté les autorisant à rouvrir comme l'ont fait certains maires en Pays de la Loire.



Écouter le podcast



Des entreprises locales qui ont peu utilisé le fonds résilience, à hauteur de 25% seulement à l'échelle de la Région souligne le président d'Anjou Bleu Communauté . "Il faudra peut-être le repositionner", note Gilles Grimaud. La municipalité réfléchit à des "dispositifs de relance de la consommation" pour "inciter à la fréquentation des commerces de proximité après le déconfinement".



Des plateformes de "click & collect"



Mais surtout, les commerçants attendent une aide numérique pour adapter leurs sites internet au "click & collect" (des commandes en ligne à venir chercher en boutique), leur "seule source de revenus pendant ce confinement" insiste la présidente de l'association de commerçants AssAnBle Maude Poilièvre. "Nous les accompagnerons", a répondu la maire Geneviève Coquereau qui souhaite que les Segréens soient "solidaires" avant Noël.


Sur les 110 à 120 cellules commerciales que compte Segré-en-Anjou Bleu, au moins 55 sont aujourd'hui fermées, totalement ou partiellement. Et l'installation d'une borne Amazon il y a 15 jours en centre ville est loin de faire leur affaire pendant ce deuxième confinement.