Segré-en-Anjou Bleu : un ancien directeur de Paulstra et ex-président d'Initiatives Anjou du Segréen est décédé

Actualités Maine et Loire 

"Un patron adorable" et "un acteur incontournable pour le développement des entreprises". Le portrait de Michel Blanchard brossé par ceux qui l'ont connu. L'ancien patron très investi dans la vie économique Segréenne est décédé.

OXYGENE RADIO
Michel Blanchard en 2010. / photo Christophe Guineheux
Crédit: DR

4 décembre 2020 - Modifié : 4 décembre 2020 par Coralie Juret

Le Segréen Michel Blanchard est décédé. L'ancien directeur de Paulstra (de 1964 à 1996) souffrait de longue date d'un cancer des poumons, il avait 88 ans. C'était un patron apprécié, "exigeant et très humain" qui connaissait tous ses employés, plus de mille par leur prénom, se souvient une salariée du sous-traitant automobile. Il venait régulèrement dans son usine et reste dans les mémoires quand les autres ont été oubliés.

"Un petit monsieur et un grand homme qui avait une prestance et un intérêt pour le territoire", réagit son successeur à Iniatives Anjou du Segréen, Christophe Guineheux qui dit sa tristesse. Michel Blanchard avait créé la maison de l'économie et parrainé des entrepreneurs, des jeunes aussi pour la Mission Locale. Il continuait à assister aux comités d'Initiatives Anjou malgré la fatigue liée à son état de santé, il en était fier, "c'est ce qui le tenait debout et le raccrochait à la vie économique" raconte encore Christophe Guineheux. 

Il disait d'ailleurs sa tristesse de prendre du recul à notre micro en 2015, quand il avait laissé la présidence du comité d'expansion du Pays Segréen.

Écouter le podcast

Michel Blanchard équipe 30 ans Initiatives Anjou_06 02 20_DR Chistophe Guineheux.jpg (115 KB)Michel Blanchard (avec la cravatte rayée au centre) avec l'équipe du comité pour les 20 ans d'Initiatives Anjou en février 2020.

"Un grand homme, meneur de collectif et un leader pour moi" selon Jacques Godde, membre du Lions club de Segré à ses côtés... un hommage unanime au sein de l'association. La directrice départementale d'Initiatives Anjou cite la "bienveillance", "l'empathie" et "l'optimisme" d'un "homme de territoire"

Ses obsèques seront célébrées mardi dans la plus stricte intimité familiale. Pour lui rendre hommage, sa famille ne souhaite ni visites ni fleurs mais des dons pour la recherche.