Maine et Loire

Segré. Ils sont formés pour installer la fibre

11 février 2020 à 10h54 Par Alexis Vellayoudom
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Le centre de formation de Segré accueille sa deuxième promotion, mais il manque encore des candidats pour rattraper le retard dans l’installation de la fibre.

2022, c’est la date fixée pour relier tous les logements du Maine-et-Loire à la fibre. Mais l’installation prend du retard. Anjou Fibre a fait face à quelques problèmes au lancement de l’installation. Notamment, le manque de personnel. Peu de candidats dans les centres de formation comme celui de Segré-en-Anjou Bleu.

Écouter le podcast

 

Manque de candidats

 

Seulement 11 candidats dans la deuxième promotion accompagnés par la Mission Locale et Pôle Emploi. Les stagiaires sont des demandeurs d'emploi, en recherche de travail depuis près d'una an. La première promotion comptait 12 stagiaires. Anjou Fibre fait face à une difficulté dans le recrutement, la mobilité avec permis B et voiture exigé, « nous intervenons principalement sur les communes rurales. Du coup, il faut une mobilité physique avec une voiture, mais aussi avoir une mobilité psychologique pour pouvoir aller aussi loin », explique Berthile Fabre-Chauveau, responsable formation à Anjou Fibre.

Pourtant, la formation est complète, 2 mois en continue puis 6 mois sur le terrain en alternance dans une entreprise, avec le statut de salarié, et l'AFPA pour apprendre les métiers liés  à l'installation de la fibre optique : tirage de câble, la soudure et le raccordement. Quatre entreprises sont partenaires, Polykabel, SMT, SOGETREL et Herras Telecom. Jusqu’à présent, 105 personnes embauchées . C’est ce qu’a attiré Lionel, originaire de la Réunion, il est en alternance à Polykabel, « ça nous apprend les bases. Si à la fin du contrat, j’ai un CDI, je reste. Je suis prêt à bouger. »

D’après Anjou Fibre, il manque aujourd’hui une centaine de personnes à très court terme. Pour le directeur général d’Anjou Fibre, Hugues Wallet, la fibre, c’est un secteur d’avenir. Puisqu’après l’installation, il y aura besoin de monde pour la maintenance du réseau.

 

Les premières prises au Lion d’Angers et à Marans

 

Dans l’Anjou Bleu, des habitations à Marans bénéficient déjà de leurs premières prises, « on a les premières prises qui sont commercialisables. Plus d’une centaine. Les gens vont pouvoir souscrire à la fibre optique », explique Hugues Wallet, directeur général d’Anjou Fibre. Une réunion d’information sera bientôt organisée.

Écouter le podcast

Au Lion d’Angers, plusieurs centaines de prises sont déjà installées. Une réunion pour les usagers est prévue jeudi à 18h30, à l'Espace Emile Joulain, pour connaître les modalités de souscription à un opérateur.