Segré. Le Lion Simba saisi par le Refuge de l’Arche

Actualités Maine et Loire 

Le sanctuaire castrogontérien annonce avoir été mandaté par 30 Millions d'amis pour cette opération dans un cirque segréen. Il ne pourra pas accueillir l'animal, faute de place.

OXYGENE RADIO
Le Refuge de l'Arche est venu assurer la partie logistique à la demande de la Fondation 30 Millions
Crédit: Le Refuge de l'Arche

30 janvier 2020 à 14h25 - Modifié : 30 janvier 2020 à 14h39 par Coralie Juret

Un lion a été saisi à Segré hier, et son directeur convoqué au tribunal. Des infractions avaient été constatées jeudi 23 janvier, liées à l’exploitation du cirque Bostok et à la détention des animaux, zone de l’Ebeaupinière. C’est au cours de ce contrôle que le directeur du cirque s’est emporté. Il assure avoir été provoqué par un agent de l’Office français de la biodiversité (OFB). Des menaces avaient été réitérées le lendemain par téléphone auprès des services de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) égalements présents. Les agents ont déposé plainte.

Suite à l’enquête de la Communauté de brigade de Segré-en-Anjou Bleu, le directeur de ce cirque familial installé depuis plus d’un an à Segré, comparaîtra en septembre pour outrage, menaces, obstacle au contrôle et ouverture non autorisée d’un établissement présentant au public des animaux non domestiques. Par la voix de sa compagne, il explique de son côté avoir été “mal renseigné par les services compétents” et que son lion ne travaillait plus depuis cinq ans.

Le lion Simba, âgé de 15 ans, a été examiné par un vétérinaire spécialisé avant d’être installé dans une caisse de transport pour être transféré dans un sanctuaire pour animaux sauvages de l’association Tonga Terre d’accueil à Saint-Martin-la-Plaine (42).