Maine et Loire

Segré. "Le spectacle est vivant" au Cargo

09 septembre 2020 à 11h44 Par Alexis Vellayoudom
Olivia Ruiz se produira le 26 mars
Crédit photo : Sydney Caron

La saison reprend le 18 septembre et l'équipe attend un retour des spectateurs et des artistes. Cette année, le Cargo externalisera certains spectacles.

"Ca va faire du bien de vibrer", Colette Roman, l'adjointe à culture à Segré-en-Anjou-Bleu, avait un grand sourire au moment de présenter le lancement de la programmation 2020/2021 du Cargo et l’équipe avait hâte de reprendre. Six mois auparavant le lieu culturel de 400 places avait du arrêter toutes activités, annulant 1/3 de sa saison, "il va falloir construire la saison avec la Covid ou après la Covid", ajoute Colette Roman. Une saison qui débutera le 18 septembre avec du théâtre conférence humoristique, Qu'est-ce que le théâtre ? de Le théâtre de l'Ultime

Caroline Gérault - Les artistes

L'important pour l'équipe, c'est de faire revenir les spectateurs et les artistes, "on n'a pas vu de spectacle depuis 6 mois donc là c'est de diffuser des formes qu'on peut n'être pas encore suffisamment tournées pour lesquelles il va falloir qu'on incite davantage ou parfois des créations qui ont cinq ans qui ne sont pas de vieilles création qu'il faut qu'on présente aux spectateurs. Qu'on tourne quoi ! ", précise Caroline Gérault, directrice culturelle et programmatrice du Cargo. 

ViesdePapier_4_©Thomas Faverjon.jpg (79 KB)©Thomas FAVERJON / Vies de papier - Cie La Bande passante

Le Cargo accueillera en tête d'affiche :

       - Lo'Jo qui viendra présenter son nouvel album Transe de papier le 9 octobre.

       - Olivia Ruiz et sa création Bouches Cousues, le 26 mars, "des musiques interprétées en français et en espagnol" sur l'histoire de sa famille espagnol au temps du franquisme. 

       - Christian Olivier et Yolande Moreau, le 11 mai, qui reprennent les textes de Jacques Prévert, pour une création éponyme, "trois saisons qu'on essaye de les faire venir, des moments de magie", raconte Caroline Gérault. 

La part belle aux marionnettistes

Autre temps fort de cette saison, Le bal marionnettique le 28 mai avec la Cie Les Anges au Plafond, "c'est une forme participative où ils vont nous inviter à danser avec leurs marionnettes qui seront à taille humaine. Donc il y aura un temps de répétition, un échauffement pour apprendre à manipuler et on va faire un grand bal avec tous ces personnages de papier", explique Caroline Gérault, directrice culturelle et programmatrice. 

La Cie vient d'abord une première fois pour un spectacle avec quatre marionnettistes et quatre musiciens sur les thèmes de la mythologie grecque, l'amour et le désir. 

Les spectacles en extérieurs, nouveauté de la saison

La saison précédente Le Cargo devait démarrer l'externalisation de ces spectacles, ils vont finalement démarrer cette saison. La date d'ouverture sera la première à l'épicerie des Halles de Châtelais. Elle sera suivie par la Cie La Cavale du 22 au 26 septembre avec une escale à la salle des Tilleuls de L'Hôtellerie-de-Flée sous la forme d'une randonnée avec les danseurs. 

frederic_david_3467_pp.jpg (74 KB)©Frédéric DAVID

Enfin, la Cie Beau Geste installera son Transport exceptionnel à l'ancien vélodrome de Noyant-la-Gravoyère, "un duo entre un danseur et une pelleteuse sur fond d'opéra" précise Caroline Gérault. 

Le public au rendez-vous ? 

Est-ce que les spectateurs reviendront au Cargo ? Visiblement oui, "à ce jour, nous avons le même nombre d’abonnements que l’an passé à pareille époque, nous avons même davantage d’abonnements complets", explique Colette Roman. Des chiffres confirmés par une enquête réalisée par le lieu culturel. 316 personnes se sont exprimés, 88 % sont satisfaits ou très satisfaits de la programmation, "c'est une très bonne surprise" commente Caroline Gérault.

Autre point intéressant de cette enquête, la diversité, 64 % ont moins de 59 ans, 46 % viennent de villes extérieures à Segré-en-Anjou-bleu dont Angers et des profils socio-professionnels différents, "on est conforté dans la ligne artistique et le rayonnement du cargo pour aller chercher d'autres publics", complète Colette Roman. 

Informations et réservations sur https://www.segreenanjoubleu.fr/vivre-ici/culture/le-cargo/