Segré. Les pompiers à la rescousse des œuvres d’art

Actualités Maine et Loire 

En 2009, après l'incendie du Logis Royal du Château d'Angers, les pompiers du Maine-et-Loire ont mis en place un plan de sauvegarde des -uvres. Le centre de secours de Segré est l'un des quatre centres habilités.

OXYGENE RADIO
L'incendie du logis royal du château d'Angers a amené la réflexion sur le dispositif

24 janvier 2020 - Modifié : 27 janvier 2020 par Alexis Vellayoudom

« Nous faisons aussi de la protection de biens patrimoniaux », c’est ce qu’a voulu rappeler le Capitaine Quélin à travers cette présentation du dispositif. En 2009, un incendie ravage le Logis Royal du Château d’Angers. Les pompiers interviennent, mais font face à des difficultés logistiques pour atteindre le foyer. Les employés du château, réussissent à sauver les collections de tapisseries du XIVème et XVIIIème siècle.

Incendie clocher tourlandry 2010.jpg (40 KB)©SDIS 49 - Comme le château d'Angers,

l'incendie du clocher de Tourlandry en 2010 est l'origine du dispositif

 

Un plan pour sauver les œuvres

 

Depuis, le Service Départemental d’Incendie et de Secours a mis en place un plan de sauvegarde des œuvres. Le but, inciter les propriétaires à faire des plans d’évacuation pour leurs œuvres inestimables, en cas de sinistres.

Écouter le podcast

Les pompiers ont recensé 700 sites sensibles sur le département, dont 30 à risque majeurs où figure notamment trois lieux dans le segréen, à Challains-la-Potherie, Champigné et La Chapelle-sur-Oudon (NDLR : pour l’instant aucun d’entre eux ne s’est manifesté), « l’objectif, c’est de faire un document simple et opérationnelle, avec une localisation de l’œuvre, le type d’œuvre, quel matériel est nécessaire pour déplacer cette œuvre », explique le commandant Métras, chef du groupement des opérations départementales.

Exercice Durtal 1.jpg (164 KB)©SDIS 49 - Exercice avec le matériel sur le château de Durtal

 

Le centre de secours de Segré équipé et formé pour ces interventions

 

Le centre de secours renforcé de Segré fait partie des 4 du département habilités à appliquer ce plan. Il a d’ailleurs le matériel pour ce type d’intervention, « on envoie un fourgon incendie qui aura la mission d’aller chercher les œuvres dans un milieu dangereux, et on aura un véhicule utilitaire […] on a vraiment des caisses qui contiennent un transpalette, un diable, des bâches ignifugées, des leviers pour des portes ou des meubles », raconte le capitaine Quélin, chef du centre de secours de Segré.

Écouter le podcast

 

Pour mettre en place ces plans de sauvegarde, il faut se rapprocher du Service Départementale d’Incendies et de Secours du Maine-et-Loire.