Maine et Loire

Segréen. Le député, Philippe Bolo, évalue les freins du numérique et de la téléphonie

21 juillet 2020 à 16h40 Par Alexis Vellayoudom
L'installation de la fibre a commencé dans le segréen
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Problèmes de connexion internet ou de ligne téléphonique, le député, Philippe Bolo, lance une évaluation pour identifier les problèmes sur le Segréen

Connexion internet mauvaise, ou ligne téléphonique qui passe mal. Le député Segréen, Philippe Bolo, était hier au Centre de Formation Anjou Fibre de Segré pour lancer une évaluation des freins de l’accès au numérique dans sa circonscription. L’objectif, identifier les problématiques pour ensuite trouver des solutions, "j'ai rencontré des entreprises qui avaient de vraies difficultés sur l'internet classique. C'est un frein pour les entreprises qui veulent s'installer", explique Philippe Bolo

Philippe Bolo

Le député rencontrera les différents acteurs, la préfecture, Orange et les élus, "on a des réunions et des auditions à la commission des affaires économiques et à chaque fois tout le monde nous dit qu'il n'y a pas de zones blanches. Vous prenez la carte de l'ARCEP, les zones blanches n'existent pas", insiste Philippe Bolo, avant d'ajouter, "il faut que les élus soient mobilisés dans les instances pour faire remonter les difficultés de terrain, parfois il y a des territoires qui peuvent être oubliés parce qu'il n'y a pas le relais de l'élu local". 

Philippe Bolo - Constat

L’évaluation paraîtra dans quelques semaines.

Un constat général sur le Haut-Anjou

La problématique de connexion internet ou du réseau téléphonique est bien plus vaste et s'étend à l'ensemble du territoire du Haut-Anjou. À Méral, par exemple, une antenne de téléphonie mobile est installée depuis 1 an mais "reste à ce jour, non raccordée", confie Richard Chamaret, le nouveau maire. Le Conseil municipal a d'ailleurs fêté cet anniversaire, ironiquement, le 4 juillet dernier. 

Remarques similaires dans la commune Les Hauts d'Anjou. Maryline Lézé et ses maires délégués ont signalé de nombreux "dysfonctionnements liés à la téléphonie fixe et à internet sur la commune", explique Matthieu Orphelin, le député de la circonscription dans un mail. Des lignes non entretenues, des coupures téléphoniques ou encore des délais d'installation et de réparation longues. 

Le député avait d'ailleurs invité Stéphane Richard, Président Directeur Général d'Orange a venir constater les difficultés sur la commune, le 2 juillet dernier. Le Président d'Orange a accepté et a proposé un état des lieux détaillé des problèmes et des solutions à apporter a expliqué Matthieu Orphelin.