Témoignage. À cause des séquelles de la Covid-19, ce cuisinier Mayennais pourrait perdre son boulot

Actualités Maine et Loire 

Quelques mois après sa guérison de la covid, le goût et l'odorat de Flavien Macé, cuisinier Mayennais de 24 ans, sont altérés

OXYGENE RADIO
Flavien a été mis en arrêt
Crédit: Flavien Macé

12 novembre 2020 à 9h11 - Modifié : 13 novembre 2020 à 8h07 par Alexis Vellayoudom

Guéri ou presque ! À 24 ans, Flavien Macé est chef de partie pâtissier au restaurant 2 étoiles de la maison Wenger en Suisse. Depuis sa contamination en mai, il va bien mais son goût et son odorat sont devenus un cauchemar. Le jeune Mayennais raconte l’après-Covid.



Écouter le podcast 



En mai dernier, Flavien était loin de s’imaginer que sa vie allait prendre un tournant. Il perd l’odorat et le goût mais décide ne pas faire le test. Le résultat tombera quelques semaines plus tard après des analyses de sang, Flavien a été positif à la Covid. Guéri depuis ou presque ? Depuis la fin de l’été, son goût et son odorat lui jouent des tours,



"Des odeurs complètement inapropriées avec ce qu'on mange, même désagréable au point de pas manger pas boire. Certains vins ce n'est plus possible. L'oignon, c'est vraiment un cauchemar, ça me prend la tête, ça me prend tous mes sens, c'est horrible. La transpiration, même si je sors de la douche, une seconde après je vais sentir "mauvais". C'était une période compliquée",



Des séquelles qui ont directement des répercussions sur son métier de pâtissier,



"Je pouvais plus rester en cuisine, j'avais des migraines à la tête. Tout était désagréable, rien n'était cohérent avec ce que je sentais. Des goûts de pourri sur des fruits, je demandais à mes collègues, est-ce que c'est pourri, mais ils répondaient "non, c'est bizarre qu'est-ce qu'il se passe"",



Après plusieurs consultations, le bilan est tombé. La Fantosmie, un problème qui provoque un dysfonctionnement de son goût et de son odorat, une altération des récepteurs olfactifs, gustatifs, et d’une partie du cerveau liée à la perception de l’odorat. Des séquelles de la Covid qui ne sont pas rares et dont on ne sait pas si elles sont définitives. 



Un épisode qui pourrait changer sa vie



Aujourd'hui, Flavien peine à se faire soigner de ce problème qui met en péril sa carrière professionnelle, il n'avait pas pensé que ça puisse aller jusque-là, "j'avais pas peur, on disait que c'était une petite grippette, je m'en "foutais" un peu. Je voulais aller voir mes potes. J'avais pas trop envie de faire ce confinement, mais je l'ai fait. Si je l'avais donné à plusieurs copains, je m'en serais voulu parce que c'est très pesant. J'ai pas perdu de proche mais j'ai perdu beaucoup de choses qui me tenaient à coeur, mon palais, mon odorat, j'espère que ça va revenir", témoigne Flavien. 



Écouter le podcast



Flavien a été mis en arrêt. Pour le moment, aucun traitement. Il doit voir des spécialistes pour rééduquer son odorat, mais si le problème persiste, il pense à arrêter. "si ça continue, je pense que je changerai de métier et je prendrai un métier avec moins d'odeurs", nous confie Flavien.