Nyoiseau. Le Commandant Florent Maussion est peintre officiel des Armées depuis 15 ans

Maine et Loire 

7 février 2022 à 13h29 - Modifié : 7 février 2022 à 13h33 par Coralie Juret

L'artiste installé sur le Carreau de Bois II à Nyoiseau, près de Segré, est missionné par les Armées de Terre, de l'Air et de l'Espace pour dépeindre leur quotidien.

Florent Maussion salon Bourget peintre des Armées_22 06 17_Julien Fechter / Armée de l'air / Défense
Florent Maussion au Salon du Bourget en 2017.
Crédit: Julien Fechter / Armée de l'air / Défense

Vous le connaissez sûrement, mais vous savez peut-être moins qu'il est "peintre officiel" des Armées de Terre, de l'Air et de l'espace... Le Segréen Florent Maussion exposait ce week-end au Salon Antiquités brocante de Segré. L'artiste installé à Nyoiseau n'est pas un militaire, il a d'abord été retenu sur concours en 2007 par l'Armée de Terre, puis en 2011 pour l'Aviation. 

Le peintre segréen est amené à voyager de temps à autre pour des missions, raconte Florent Maussion : "ça peut être des ateliers mécaniques, je vais souvent sur des bases aériennes, si ce n'est pas une casse de mirages à Châteaudun. Ça peut être les ateliers Berthezène à Angers, sur le centre de recrutement de la Légion… des missions, j'en ai fait une en Guyane. Se retrouver quelques fois aussi avec d'autres peintres officiels, c'est toujours très sympa, et de partager quelques jours de peinture ensemble".

 

Des peintres sur les champs de bataille

 

Florent Maussion expose également chaque année au salon des Invalides sur un thème donné, mais ce titre de "peintre des Armées" est surtout honorifique, car bénévole. Il existe depuis des siècles, explique l'artiste. "On appelait ça les peintres de bataille autrefois, c'était le témoignage qu'on avait. On n'avait pas de photos, encore moins de vidéos donc les peintres étaient des militaires. Ils étaient sur le champ de bataille et essayaient de croquer comme ils pouvaient pour refaire ensuite en atelier. Par exemple Géricault, Delacroix, c'était des peintres officiels de l’Armée".

Un titre qui n'a aujourd'hui plus le même sens, et qui est désormais aussi attribué à des photographes et des sculpteurs "qui consacrent leur activité à la représentation plastique ou graphique de sujets militaires, maritimes ou aériens et dont le talent lui paraît de nature à contribuer au renom des armées". Ils ne bénéficient d'aucune solde mais se voient attribuer le grade de capitaine, pour les peintres agréés, ou de commandant pour les titulaires comme Florent Maussion depuis 2020 dans l'Armée de l'Air. "Une expérience intéressante plutôt que de tourner le dos comme quand j'avais 20 ans", glisse en riant le peintre segréen.

 

Plus d'informations sur https://www.defense.gouv.fr/actualites/communaute-defense/bourget-ambassadeur-du-jour-les-peintres-de-l-air-et-de-l-espace et http://www.florentmaussion.net/