Stade lavallois : Laval s'incline logiquement dans le derby face au Mans

Mayenne Sports 

27 février 2022 à 18h21 - Modifié : 28 février 2022 à 14h37 par Cyprien Legeay

Les Lavallois ne sont jamais vraiment apparus en mesure de remporter le derby du Maine face au Mans (2-0). Une défaite à l'extérieur pour la première fois depuis le mois d'août à Annecy.

La déception de Jimmy Roye après la défaite face au Mans.
La déception de Jimmy Roye après la défaite face au Mans.
Crédit: Simon Lelièvre

La série à l’extérieur s'est stoppée net. Non loin de Laval, dans un chaud derby du Maine, les Tango sont tombés sur un os.

En fait, jamais le Stade lavallois n'est apparu en mesure de remporter cette rencontre sauf peut-être sur la seule vraie occasion mayennaise : cette frappe de Julien Maggiotti sur le poteau de Pierre Patron (32'). On pourrait aussi y ajouter une ou deux situations chaudes, notamment avec Sébastien Da Silva. Mais avant cela, les Lavallois n'avaient pas été plus inquiétés que les Manceaux. La partie équilibrée n'était surtout pas de très bonne facture et l'intensité était le seul secteur de jeu qui ressortait des deux côtés.

A la pause, les deux formations se neutralisaient et ce score nul et vierge reflétait le match. Un match qui a semblé basculer justement durant ces quinze minutes de pause. Les mots de Cris, l'entraîneur du Mans, ont dû avoir plus de portée, être mieux compris.

 

Laval voit Macalou en double

 

Les Sarthois étaient plein d'intention, Laval spectateur de sa propre partition. "On a laissé peut-être beaucoup de forces dans la bataille en première mi-temps, déplorait Olivier Frapolli. On n'arrivait pas à repartir, j'ai ressenti un coup de moins bien. Là où nous avons mal joué, c'est qu'il fallait peut-être accepter ce temps fort du Mans mais on est sortis presser sur le premier but."

En effet, un ton au-dessus, les Manceaux ont mis le nez à la fenêtre plusieurs fois. Alexis Sauvage n'avait pas grand chose à faire, mais les centres et les ballons filaient trop souvent devant son but. C'était sur l'un d'eux qu'Issou Macalou profitait d'une balle contrée par Marvin Baudry pour ouvrir le score (69', 1-0).

Le même Issou Macalou s'offrait un récital en passant en revue toute la défense pour enrouler sa frappe et doubler la mise (2-0, 74'). Entre-temps, Laval avait été plombé par l'expulsion sévère de Kévin Perrot sur son deuxième carton jaune (71').

Si Laval tentait bien de réagir en fin de période, le mal était malheureusement fait. Devant les 550 spectateurs ayant fait le déplacement, Laval s'inclinait hors de ses bases pour la première fois depuis le mois d’août. Mais ce dimanche, Laval est toujours deuxième, comme l'a précisé Jimmy Roye.

Le supporters lavallois étaient environ 500 au Mans.
Le supporters lavallois étaient environ 500 au Mans.
Crédit: Simon Lelièvre