Pass sanitaire : les syndicats disent "non" au CHU d'Angers, FO CH Laval pas contre

Covid-19 Maine et Loire Mayenne 

Une intersyndicale du CHU d'Angers appelle à manifester ce jeudi 19 août pour protester contre l'obligation de la vaccination des soignants. Au CH Laval, FO espère juste que ça n'aura pas d'impact sur le fonctionnement. Les syndicats du groupe VYV3 demandent à la direction de ne prononcer aucune sanction.

Vaccin Château-Gontier_15 01 20_AVC.JPG
Photos d'archives
Crédit: Alexis Vellayoudom

16 août 2021 à 17h05 - Modifié : 27 août 2021 à 15h17 par Alexis Vellayoudom

Les personnels hospitaliers du CHU d’Angers dans la rue jeudi. Alors que les soignants devront être vaccinés à partir du 15 septembre sous peine d'être suspendu ou de ne plus être payé, l’intersyndicale FO, SUD et CFTC appelle à manifester à 15h devant l’entrée du CHU pour dire non aux suspensions de salaire et au pass sanitaire pour aller travailler. Les syndicats, qui soutiennent les manifestants du samedi à Angers, dénoncent une stigmatisation du personnel : "nous ne saurons pas accepter, après avoir été envoyés dans les services sans moyen de protection, et même contaminés, de se voir imposer le pass sanitaire aujourd’hui sous peine d’être privés de salaire". 

En parallèle, les syndicats continuent de demander des moyens, des recrutements pour améliorer les conditions d'accueil et de travail. Et c'est ce que demande aussi Force Ouvrière du CH Laval. Le syndicat n'est pas contre l'obligation de la vaccination du personnel hospitalier, "si le syndicat n'appelle pas à la mobilisation contre le pass sanitaire [...] nous ne maintiendrons qu'un point de vigilance à ce sujet, qu'il n'induise aucune conséquence dans l'organisation du travail des hospitaliers".

Pour le syndicat, les décisions prises par la direction ces derniers mois sur la protection du personnel, la fermeture des lits et le manque de personnel, amènent le personnel à se méfier de la vaccination obligatoire : "convaincre plutôt que contraindre". 

Le personnel du médico-social aussi concerné

Dans le Groupe VYV3 Pays de la Loire, les syndicats FO, CGT et CFE-CGC refusent d'opposer personnels vacinés et non vaccinées. Dans une lettre ouverte adressée au directeur général, l'intersyndicale demande : "nous vous demandons de ne prononcer aucune sanction, quelques soit la nature, contre des collègues qui refuseraient de se conformer aux critères du pass sanitaire". Vyv3 en Pays de la Loire emploie 1 500 salariés du secteur médico-social et de l'enfance dont des pouponnières à Angers.