Pour améliorer l’eau de l’Oudon, la CLE fait appel aux habitants

Maine et LoireMayenne

21 juin 2022 à 17h27 par Rosemarie Pinon

Dans le cadre du schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) de l’Oudon, la CLE organise différentes concertations pour assurer la reconquête de la qualité et la quantité d’eau. Elle souhaite aussi sensibiliser le public non averti à travers des événements prévus entre le 24 juin et le 28 septembre en Mayenne et dans le Haut Anjou.

Nyoiseau SBO rivière de contournement continuité écologique_23 11 21_CJ
En amont, l'ancien bras de l'Oudon. En aval, la rivière de contournement réaménagée à Nyoiseau.
Crédit: CJ

La gestion de l’eau, un enjeu sur le territoire Segréen à cause de la sécheresse. La qualité de l’eau est une problématique importante avec l’eau de l’Oudon, polluée à cause des intrants agricoles en partie. Comme cette année, la Commission locale de l’eau (CLE) du bassin de l’Oudon révise son SAGE (schéma d’aménagement et de gestion des eaux), elle a décidé d’intégrer le grand public à sa réflexion.

 

La CLE organise des cinés-débats et des balades-guidées

 

Pour Louis Michel, le président de la CLE, l’eau est un « bien précieux, il faut le ménager et c’est pour cela que l’on va à la rencontre des gens, pour voir comment ils ressentent la politique qui est menée ». Ainsi, pour sensibiliser le public non averti, la CLE organise sur la période juin, juillet et septembre 8 événements comprenant des cinés-débats et des balades guidées d’environ 3 kilomètres. Il poursuit en ajoutant qu’: « ensemble on peut reconquérir cette qualité de l’eau, on peut en avoir suffisamment, mais faisons attention à ce qu’on fait ». Il continue en mettant en avant les différents enjeux pour améliorer cette qualité de l’eau « par rapport au nitrate, au phosphore, aux éléments pesticides présents dans l’eau ».

 

La CLE veut faire appel aux habitants
Crédit: Rosemarie Pinon

 

Enfin, il conclut en évoquant comment optimiser la gestion de la quantité de l’eau « la modernisation des stations d’épuration est importante pour que les rejets dans le milieu naturel soient de qualité ». Ce qui est primordial également, c’est de « préserver nos eaux humides qui servent d’éponges pour libérer de l’eau au moment où il n’y en a pas ».

 

« L’accueil de gros industriels pose question »

 

Des problèmes sont mis en avant par le président de la CLE comme « les usages qui dégradent la qualité de l’eau et le ruissellement trop important alors qu’il faudrait une politique de retenir de l’eau ». Ils rentrent en contraction avec le fait d’: « Accueillir des gros industriels par rapport à la quantité sur notre territoire notamment dans l’agroalimentaire qui est très consommateur d’eau. Il vaut mieux se border bien avant par rapport à cela » rapporte Louis Michel.

 

Quelles sont les problématiques pour la gestion de l'eau ?
Crédit: Rosemarie Pinon