Présidentielles 2022. En Anjou Bleu et en Mayenne qui parraine qui ?

Maine et Loire Mayenne 

7 mars 2022 à 9h46 par Alexis Vellayoudom

Que ce soit en Mayenne ou en Anjou Bleu, très peu de maires ont parrainé les candidats aux élections présidentielles.

Drapeau Farnçais_04 03 22_twenty20photos
Image d'illustration
Crédit: twenty20photos

Ils ne sont plus que 12. Ce vendredi, chaque candidat à la présidentielle devait valider ses parrainages d'élus. La campagne aux 500 signatures a été rude pour beaucoup de candidats qui les ont validées dans les derniers jours, d'autres comme Christiane Taubira ont abandonné. En Anjou Bleu et en Mayenne, peu d'élus ont parrainé. Pour rappel, un parrainage n'équivaut pas à un soutien. 

 

En Anjou Bleu, seulement onze élus se sont mouillés...

 

En Maine-et-Loire, 80 élus ont parrainé dont 51 maires ou maires délégués sur 177 communes. Il y a d'abord, Philippe Bolo, le député de la 7ème circonscription Angers-Segré (MoDem-Apparenté La République en Marche), sans surprise, a parrainé le candidat sortant Emmanuel Macron, "je n'ai pas été original. J'ai soutenu le candidat de la majorité que je soutiens. Il avait déjà suffisamment de parrainage quand j'ai pris ma décision, j'étais conscient que certains ne passerait pas", explique l'intéressé. Matthieu Orphelin, son homologue de la circonscription Châteauneuf-Angers, n'a quant à lui pas adressé son parrainage. Il était pourtant porte-parole de Yannick Jadot, le candidat d'Europe Écologie Les Verts, avant d'être évincé après les accusations sur Nicolas Hulot. 

À l'échelle des élus du Conseil régional, Yamina Riou a choisi Valérie Pécresse. La maire d'Erdre-en-Anjou représente au Conseil régional le groupe de droite Aimer et Agir en Pays de la Loire, dirigé par Christelle Morançais, aujourd'hui présidente de la Région et une proche soutient de la candidate Les Républicains. De son côté, Eric Frémy, maire de Thorigné d'Anjou, parraine Emmanuel Macron. Aux régionales, l'élu du groupe Démocrates et Progressistes avait soutenu François de Rugy, l'ancien ministre du président de la République. Enfin, un seul élu local du Conseil départemental a sorti son style, il s'agit de Nooruddine Muhammad, également élu au Lion d'Angers, qui parraine Valérie Pécresse.

 

... dont sept maires

 

Au niveau des communes, trois élus de Segré-en-Anjou-Bleu ont pris l'initiative de parrainé. D'abord Jean-Claude Granier, maire de la commune déléguée de la Chapelle-sur-Oudon. Le médecin à la retraite a parrainé le candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon. Il justifiait son choix à notre micro : "j'ai estimé que c'est un candidat qui avait des idées. Même si ses idées, je ne les partage pas. Je peux quand même penser qu'elles ont le droit d'être mises sur la voie publique et proposées au vote des Français. Effectivement, je n'aurai pas forcément accordé mon parrainage à des gens qui ont des propos xénophobes ou qui veulent mener une politique consistant à mettre dehors tous les immigrés. Vous voyez à qui je fais allusion". Un choix qu'a aussi fait Dominique Pelluau, maire de Louvaines. Enfin, Jean-Marie Heulin a accordé son parrainage à Yannick Jadot, candidat d'Europe Ecologie Les Verts, contacté, il n'a pas souhaité nous répondre. 

Derrière, ce sont des élus de Val d'Erdre-Auxence qui suivent. Jean-Marie Jourdan, maire de la commune déléguée Villemoisan, et Olivier David, maire de la commune déléguée de La Cornuaille, font partie des rares élus du Maine-et-Loire à avoir parrainé Nicolas Dupont-Aignan, "il reste ouvert et intéressant dans ses idées. Il représente 2 à 4 % des électeurs, ce n'est pas négligeable, on n'est pas en train de parler d'un 0 et quelques", explique le maire de La Cornuaille.  

Enfin, Tony Augereau, élu à Erdre-en-Anjou, maire de la commune déléguée de Gené, a choisi de parrainer Yannick Jadot (EELV), "ça fait partie du processus démocratique. Ce n'est pas forcément ma couleur politique, mais j'estimais qu'il apportait quelque chose au débat sur l'écologie, un sujet auquel je suis sensible. Au moment, de mon parrainage, il n'avait pas ses 500 signatures", précise l'élu. Pascal Crubleau, maire de Grez-Neuville, fait partie des derniers parrains avec un parrainage accordé à Emmanuel Macron. 

 

En Mayenne, peu de maires ont sauté le pas

 

Sur le département, 54 élus ont délivré leur parrainage, parmi eux 39 maires ou maires délégués sur les 240 communes que compte la Mayenne. Il y a d'abord ceux qui suivent les logiques partisanes, comme le sénateur Guillaume Chevrollier qui a choisi de parrainer Valérie Pécresse (Les Républicains) ou encore les députés Géraldine Bannier pour Emmanuel Macron et Guillaume Garot à Hidalgo (Parti socialiste).

Même ligne directrice pour les Conseillers à la Région, Solène Mesnager parraine son candidat Yannick Jadot (EELV), Samia Soultani-Vigneron sa candidate Valérie Pécresse. Il en va de même au Conseil départemental où Christophe Langouet se tourne vers Emmanuel Macron, Camille Pétron donne son parrainage à Fabien Roussel (Parti communiste) et Antoine Caplan à Hidalgo. Enfin, des trois communes les plus importantes du territoire, seul le maire de Mayenne Jean-Pierre Le Scornet a fait le choix de parrainer, il l'accorde logiquement à Hidalgo. De son côté, Elisabeth Doineau, sénatrice UDI, prend son parti à contre-pied en parrainant Emmanuel Macron, alors que l'UDI a décidé de soutenir Valérie Pécresse. 

Parmi les maires, David Cardoso, le maire de Parné-sur-Roc, est le seul à parrainer Hélène Thouy, la candidate du parti animaliste. Deux autres maires sont dans cette situation, Régis Forveille, maire de Juvigné, a parrainé Jean Lassalle, le parrainage de Michel Galvane, maire Sainte-Suzanne-et-Chammes, est allé à Christiane Taubira, qui s'est depuis retirée. Eric Zemmour (Reconquête) a reçu trois parrainages, Marie-Noëlle Hincelin, maire de Cuillé, Jean-Pierre Chouzy de Belgeard et celle Vincent Houllière de la commune déléguée de Sainte-Suzanne (Sainte-Suzanne-et-Chammes) via la Banque de parrainages*

Marine Le Pen (RN), a récolté un parrainage de plus que l'ancien journaliste, son principal concurrent, avec les signatures de Fabrice Sirot, maire de Livet, Philippe Duytsche de Saint-George-sur-Erve, Evelyne Dupont, élu à Montsûrs et Didier Echivard, maire de la commune déléguée de Chammes (Sainte-Suzanne-et-Chammes), lui aussi via la Banque de parrainages. Enfin, dans les candidats dont la récolte de parrainage a été bonne chez les maires mayennais, il y a Emmanuel Macron (14), Jean-Luc Mélenchon (6), Valérie Pécresse (3), Yannick Jadot (3) et Anne Hidalgo (2).   

 

* NDLR : les maires délégués de la commune de Saint-Suzanne-et-Chammes, Vincent Houllière et Didier Echivard ont rejoint la Banque de parrainages mise en place par François Bayrou, le président du MoDem. Cette réserve de signatures permettait de compléter les parrainages des candidats qui étaient à 10 % ou plus dans les sondages. "Si certains candidats majeurs étaient menacés d’être empêchés, ces élus se déclarent simplement disponibles pour participer à leur parrainage, dans un esprit démocratique et républicain", peut-on lire sur le site.)