Procès des disparus du Lion d'Angers : le verdict attendu aujourd'hui

Maine et Loire 

16 avril 2021 à 12h38 par Alexis Vellayoudom

Depuis lundi, Ali El Homadi est jugé pour le meurtre de Pascal Le Quen d'Entremeuse et l'assassinat de Julien Lesseure en 2015. Le verdict de cette affaire sera rendu ce soir à la Cour d'assises d'Angers.

Jugement Illustration_16 04 21_Socco
Jugement Illustration_16 04 21_Socco
Crédit: Socco

C'est une affaire qui a marqué le territoire. En 2015, deux hommes disparaissent subitement en moins d'un mois. D'abord Pascal Le Quen d'Entremeuse, 56 ans, le 25 janvier puis Damien Lesseure, 33 ans, le 15 février. Le corps du premier est alors retrouvé dans le jardin de l'accusé Ali El Homadi, enterré après que celui de la seconde victime ait été retrouvé dans l'Oudon.

Les enquêteurs remontent alors une piste celle d'Ali El Homadi. Ce dernier et Damien Le Quen se côtoyaient, quant à Damien Lesseure, il est aperçu pour la dernière fois dans la rue d'Ali El Homadi. Le suspect passera aux aveux en garde à vue, c'est donc son procès qui a démarré lundi au tribunal judiciaire d'Angers. Ali El Homadi est accusé du meurtre de Pascal Le Quen et de l'assassinat de Damien Lesseure.


L'accusé nie les faits


Dès la première journée, Ali El Homadi nie les faits devant les témoignages des enquêteurs, alors qu'il était passé aux aveux lors d'une garde à vue. L'accusé parle d'un accident pour le meurtre de Pascal Le Quen. Sur les 9 plaies retrouvées sur le corps de la victime, qu'a rappelé le médecin légiste, le deuxième jour d'audience, Ali El Homadi n'en reconnaît que deux. Tandis que les proches et la famille de Pascal Le Quen se succèdent à la barre où ils décrivent une personne attachante et très affectueuse.

Mercredi, ce sont les membres de la famille de Damien Lesseure qui viennent à la barre. Des parents fatigués et usés après 6 ans d'attente qui parlent d'un garçon souriant et avec la volonté de travailler, mais l'accusé continue de nier. Les parties civiles décident donc d'appeler à la barre un ancien codétenu d'Ali El Homadi qui avait signalé que l'accusé lui avait confié avoir tué les deux victimes. Volte-face du codétenu qui revient sur ces déclarations.


Un profil narcissique et un manque d'empathie


Un témoignage qui vient appuyer la version d'Ali El Homadi, l'accident pour Pascal Le Quen et un assassinat de Damien Lesseure où il n'y est pour rien. L'après-midi, ce sont d'anciennes compagnes qui viennent témoigner. Elles y décrivent un homme violent, une d'entre elles rapporte une tentative d'étranglement, il a d'ailleurs été jugé à un an de prison ferme pour ce fait. Un profil violent qui va être confirmé par les expertises du psychologue. Un homme intolérant, impulsif, sans empathie avec un profil de tueur en série. D'après, l'analyse psychologique, il aurait développé une forme de narcissisme après la première victime.

Ali El Homadi est ensuite interrogé par l'avocat de la famille de Damien Lesseure, aucun regret, ce n'est pas lui explique t-il. Avant d'être confronté à une vidéo de sa garde à vue où il était passé aux aveux. Une vidéo où il estime avoir été mis sous pression, avant de reconnaître les 9 plaies retrouvées sur le corps de Pascal Le Quen d'Entremeuse. Pour ce qui est de l'assassinat de Damien Lesseure, l'accusé nie toujours.

Cette dernière journée de procès laisse place aux plaidoiries des parties civiles avant le réquisitoire et le délibéré. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.