Projet éolien d'Angrie : Vent des moissons pointe la mise en danger de la ressource en eau

Maine et Loire

18 mai 2022 à 16h34 par Alexis Vellayoudom

Pour valider le projet, le promoteur souhaite rabaisser la nappe phréatique, une "aberration et un non sens écologique" pour l'association de riverains Vent des moissons qui appelle à manifester ce samedi 21 mai à Angrie.

eoliennes Ferriere de Flee construction vue d'ensemble_21 07 20_CJ.jpg
Image d'illustration
Crédit: Coralie Juret

"C'est une énorme fumisterie, mais là on touche le fond", c'est ce qu'écrit l'association Vent de moissons dans un communiqué sur le projet éolien d'Angrie. Le parc de la petite commune de l'Anjou Bleu doit accueillir 5 éoliennes, sauf que les riverains dénoncent une mise en danger de la ressource en eau. 

 

Le rabaissement de la nappe phréatique pointée du doigt

 

À Angrie, il y a ceux qui s'y opposent par conviction politique, c'est le cas d'Anne d'Anjou, élue d'opposition à Segré-en-Anjou-Bleu, d'autres par souci écologique, c'est le cas de Vent des moissons. Il y a déjà quelques mois, c'est la pose suspectée de ciment sur les chemins d'accès à l'éolienne 3 qui avait fait débat. Aujourd'hui, c'est la mise en danger de la ressource en eau sur cette même éolienne, "notre parc est en pleine zone de captage d'eau potable et pour que celui-ci soit validé, le promoteur doit effectuer un rabaissement de la nappe phréatique pour les besoins techniques. Or, alors que nous sommes en pleine période de restriction d'eau et que les arrêtés préfectoraux tombent chaque jour, notre préfet du Maine-et-Loire s'apprête à valider cette autorisation et donc à valider ce rabaissement de nappe", explique Vent des Moissons. 

Concrètement, le pour que pied de l'éolienne soit stable, le promoteur devra creuser pour installer son socle. Sauf que ce dernier se trouve au-dessus d'une grande réserve d'eau, "ils vont pomper des centaines de m3 pour les jeter. Je m'adresse au préfet, mais si vous signez ça, en pleine restriction d'eau, ça veut dire qu'on peut remplir nos piscines", martèle Gérard Chevillard, président de l'association. 

 

Un rassemblement ce samedi à Angrie

 

"Une hérésie totale que nous ne pouvons pas accepter et qui est une aberration et un non-sens écologique. L'eau, c'est la vie !", lâche l'association. Un rassemblement est organisé ce samedi à 10 heures devant la salle Saint-Pierre d'Angrie. Les manifestants emprunteront ensuite des chemins pédestres à proximité du parc, "protégeons nos ressources en eau potable et arrêtons ce saccage !", termine Vent des moissons.