Segré. Des lycéens ont bloqué leur établissement pour un bac en contrôle continu

Maine et Loire 

Tout le monde n'a pas eu le même temps de cours en présentiel, d'un lycéen et d'un lycée à l'autre selon les manifestants.

lycéens Bourg Chevreau Segré blocage bac Covid_05 05 21_AVC
50 à 60 lycéens ont bloqué l'entrée de leur établissement Bourg Chevreau à Segré ce mercredi 5 mai.
Crédit: AVC

5 mai 2021 à 8h43 - Modifié : 5 mai 2021 à 17h28 par Alexis Vellyoudom et Coralie Juret

Le lycée Bourg Chevreau de Segré, bloqué toute la journée. 50 à 60 élèves ont filtré, dans le calme, les entrées à partir de 8h. Pas d'invective et de bousculade, ils réclament un bac en contrôle continu. Dans leur viseur, l'épreuve de philo et le grand oral en particulier. Comme Clément, les lycéens pointent des inégalités entre eux et entre établissements sur les temps de cours en présentiel : "il y en a qui ont eu un temps scolaire équivalent à 50 %, 60 % dans le meilleur des cas. Et d'autres à 80 % qui s'approche des 100 %. Il y a des grosses inégalités entre les lycées et les élèves".

Depuis le début de l'année les lycéens alternent les jauges réduites, le distanciel et le présentiel. Après deux semaines de cours à distance, entrecoupées de deux semaines de vacances, ils ont repris les cours en demi-jauge lundi, mais les lycéens de Bourg-Chevreau Sainte-Anne ne s'estiment pas lésés, "nous on a beaucoup de chance, on a été en classe presque toute l'année, mais c'est pas le cas de tout le monde. Dans cette période, il faut qu'on se soutienne entre lycéens", souligne Léandre.


Reportage devant le lycée Bourg-Chevreau Sainte-Anne
Crédit: Alexis Vellayoudom

Leur directeur est venu à leur rencontre et discuter avec eux sur leurs revendications. Il dit "comprendre leurs angoisses et inquiétudes. D'autant plus que les conditions de passage du Bac ont changé", mais Damien Petit leur demande de "penser à leur avenir" et penche plutôt pour un maintien des épreuves. Le mouvement s'est poursuivi dans le journée avec des pancartes et sous les klaxons.