Segré-en-Anjou-Bleu. AssAnBle veut rassembler pour mieux s'entraider

Maine et Loire 

Le nouveau bureau veut attirer davantage de commerçants de la commune nouvelle. Pour ce troisième confinement, l'association réalise des vidéos des commerces fermés.

Assanble_08 04 21_AVC
Devant, la présidente Maud Poilièvre et les vice-présidents Vanessa Berthelot et Cédric Chauvin
Crédit: Alexis Vellayoudom

15 avril 2021 à 9h54 - Modifié : 16 avril 2021 à 10h39 par Alexis Vellayoudom

Nouveau bureau, nouvelle année et nouveaux objectifs pour AssAnBle. L’association des commerçants, artisans et professions libérales de Segré-en-Anjou-Bleu vient de vivre une année inédite avec des commerces fermés pendant ces trois confinements. Aujourd'hui, l'association qui vient d'élire un nouveau bureau de 16 membres veut repartir de l'avant, "cette crise nous a permis d'être plus solidaire, on se sent moins seul", explique la nouvelle présidente Maude Poilièvre. Simon Pillet n'a pas pu repartir à ses côtés, la coiffeuse sera donc accompagnée par deux vice-présidents, d'abord Vanessa Berthelot et Cédric Chauvin, arrivé récemment.


Un projet atypique et rassembler les commerçants de la commune nouvelle


Il y aura un projet important, mais les membres n'ont pas pu en dévoiler plus, "c'est un projet atypique et innovant", confie Maude Poilièvre. L’un des objectifs du nouveau bureau, c’est d’étendre la solidarité entre commerçants qui s’est accentuée ces derniers mois et attirer plus de commerçants des communes déléguées dans l’association, "par exemple Bourg d'Iré, Saint-Martin-du-Bois. C'est important d'être solidaire parce qu'être tout seul dans son commerce, ce n'est pas drôle tous les jours. Quand il y a quelqu'un qui ne va pas bien, on est là pour le soutenir", explique Maude Poilièvre. L'adhésion est d'ailleurs gratuite pour la première année d'installation.


Maud Poilièvre veut rassembler davantage de commerçants de la commune nouvelle
Crédit: Alexis Vellayoudom

Une démarche qui s'inscrit aussi avec les grandes et moyennes surfaces. Pendant le deuxième confinement, elles avaient affiché des banderoles de soutien aux commerçants. Elles devraient d'ailleurs aider au projet atypique, "eux aussi, ils ont besoin des petits commerces. S'il n'y a pas de petits commerces, les gens vont hors de la ville. Humainement, il y a vraiment eu des choses très intéressantes", souligne Maude, avant d'ajouter, "la mairie aussi est là pour nous aider" en référence à l'opération de chèques achetés qui étaient abondés d'un autre chèque de 25 euros maximum par la mairie.


Des vidéos, une vitrine des commerces fermés


AssAnBle va pouvoir bénéficier de nouvelles compétences. Manon Piac, arrivée récemment et à la tête de sa société de communication audiovisuelle Carnet de coton, va réaliser des vidéos gracieusement pour les commerces fermés, "montrer les commerçants sur leur lieu de travail, montrer qui ils sont, quels sont leurs domaines d'activités, le click and collect et faire travailler ces commerces fermés", décrit la présidente d'AssAnBle. Vous pouvez déjà retrouver les deux premières vidéos sur la chaîne Youtube d'AssAnBle.


Assanble réalise des vidéos sur les commerces fermés - Maud Poilièvre
Crédit: Alexis Vellayoudom

Une opération qui suit la trame lancée par les badges de soutien aux commerces. L'association en a vendu 430 pour un total de 1 500 euros.


Les événements à venir


Même si le contexte ne laisse pas beaucoup de visibilité, le bureau peut déjà donner quelques confidences sur le calendrier. La braderie est prévue le dernier samedi de juin et le marché de Noël le dernier dimanche de novembre. L'association est aussi sur un projet de création de site, "on essaye de voir avec la mairie pour créer des passerelles entre leur site et le nôtre", précise le bureau.

Et si vous voulez soutenir les commerces, vous pouvez encore dépenser vos chèques AssAnBle. Des chèques pour une valeur de 80 000 euros ont été vendus, il reste encore 50 000 euros qui n'ont pas été dépensés dans les commerces. Les chèques sont valables 1 an.