Segré-en-Anjou-Bleu. Une Guinguette Anjouée pour égayer cinq bourgs

Maine et Loire 

17 février 2022 à 17h41 - Modifié : 17 février 2022 à 17h54 par Alexis Vellayoudom

Julien a quitté la vie nantaise avec sa femme, ses enfants et des amis. Dans le Segréen, il va lancer une guinguette ambulante pour proposer un lieu de vie à Saint-Sauveur-de-Flée, La Ferrière-de-Flée, Louvaines, Montguillon et La Chapelle-sur-Oudon.

La Guinguette Anjouée_04 02 22_AVC
À partir du 8 mars, la guinguette de Julien animera 5 communes déléguées de Segré-en-Anjou-Bleu
Crédit: Alexis Vellayoudom

De la musique dans le bourg de Saint-Sauveur-de-Flée ou une partir de pétanque en sirotant une limonade à Montguillon, c'est au choix, mais au printemps, Julien Ablin lancera la Guinguette Anjouée, un bar-bistro itinérant qui viendra égayer cinq communes déléguées. Un changement de vie radical pour ce Nantais. 

 

Reportage à la guinguette de Julien
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Un projet familial et amical

 

Il suffit parfois d'une étincelle et d'un petit peu de courage pour tout plaquer et changer de vie. En 2020, pendant le premier confinement, Julien et sa femme ont pris le temps de réfléchir à leur vie, "je suis issu de la restauration rapide donc j'avais un rythme soutenu sur le travail. Ma femme travaillait le week-end et le soir donc on faisait que de se croiser. On a souhaité reprendre le sens de notre vie professionnelle", explique ce père de deux enfants. 

 

 

Julien et sa femme ont décidé de changer de vie après le premier confinement
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Le couple discute alors avec deux couples d'amis, l'un d'eux ne sautera pas le pas. À deux couples, ils décident de quitter le bruit des voitures, la pollution, en soit le train-train quotidien, souvent rapide, de la vie nantaise pour réduire la vitesse et s'installer au calme à la campagne, "on a cherché un endroit pour s'installer ensemble. On a trouvé à Saint-Sauveur-de-Flée, deux maisons sur un grand terrain et on s'est dit banco, c'est là où on part", raconte Julien. Les deux couples portent aussi un projet alimentaire pour s'orienter à terme vers de l'auto-suffisance. 

 

Produits locaux et ambiance festive

 

Le choix acté, Julien devait alors trouver un autre travail, être son propre patron, gérer son temps, le Nantais s'informe, recherche avant de dégotter l'idée : "c'est en regardant sur Internet, des articles et des reportages. Je suis tombé sur un gars dans le Berry qui faisait un bistro ambulant, je me suis dit, c'est ça que je veux faire". Il personnalise l'idée, décide d'en faire une guinguette, avant de trouver son nom, "la Guinguette Anjouée, c'est avant tout un bistro ambulant. L'idée, c'est daller dans les villes où il n'y a plus de commerces, de s'installer sur une journée [...] je veux vraiment proposer un lieu de vie, de convivialité, de récréer du lien social dans les villages", confie l'intéressé. Il y servira des boissons et des planches apéritifs avec des produits locaux et artisanaux, comme la bière de l'Alpaca à Saint-Martin-d'Anjou, du café de la brûlerie d'Etriché, des gâteaux apéritifs frabriquées en Maine-et-Loire, des jus fruits des vergers de la Hanère à Aviré.

 

 

Julien s'est offert les services d'un van à chevaux pour 25 000 euros, qu'il a orné de guirlandes lumineuses. Il lui suffit de seulement 10 minutes pour l'installer. À l'intérieur, on y retrouve un réfrigérateur, une tireuse, un barnum, une terrasse , 16 chaises et des tables pliantes qui serviront à faire le bonheur de 5 communes déléguées où il ne fera pas concurrence à d'autres commerces, la Ferrière-de-Flée, Saint-Sauveur-de-Flée, Louvaines, Montguillon et la Chapelle-sur-Oudon où il espère proposer des animations, "l'état d'esprit, c'est vraiment un endroit festif, il y aura un fond musical. Après l'idée, c'est de proposer des concerts, des animations culturelles, des jeux d'extérieur comme la pétanque, le Mölky, des jeux de société", précise Julien. Il espère aussi développer la partie événementielle :"comme les mariages, la location ou pour les soirées d'entreprises".

Le trentenaire s'installera tous les vendredis à La Ferrière-de-Flée, le mardi, une semaine sur deux, à Saint-Sauveur-de-Flée ou Louvaines et le mercredi, une semaine sur deux, à La Chapelle-sur-Oudon ou Monguillon de 10h à 19h, "pour moi, ça permet aussi de reprendre un sens dans ma vie professionnelle, d'avoir une vie privée plus développée parce qu'avant, on faisait que de se croiser, maintenant, on a un vrai équilibre", conclu Julien.