Segré-en-Anjou Bleu. Le gérant d'un bar visé par une plainte pour agression sexuelle

Maine et Loire

Un jeune homme de 16 ans accuse le gérant d'un bar d'une commune déléguée de Segré-en-Anjou Bleu de l'avoir agressé sexuellement dans la nuit du 8 au 9 décembre derniers. Une plainte a été déposée. L'agresseur présumé qui était aussi son patron, a reconnu une partie des faits. Une enquête est ouverte.

2 janvier 2024 à 17h52 - Modifié : 3 janvier 2024 à 11h27 par Alexis Vellayoudom

Voiture gendarmerie Le Lion d'Angers_14 03 22_CJ
Image d'illustration
Crédit : Coralie Juret

Selon nos informations, une plainte pour agression sexuelle a été déposée contre le gérant d'un bar segréen. Les faits se seraient déroulés dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 décembre 2023 dans l'établissement d'une commune déléguée qui accueillait la jeune victime en alternance.  

 

Les faits

 

La victime présumée est un garçon de 16 ans scolarisé, et en contrat d'apprentissage dans ce bar. Dans la nuit du 8 au 9 décembre, il participe à une fête de Noël où sont conviés les employés et la famille du patron. La soirée est arrosée, les convives s'alcoolisent dont l'auteur et la victime présumés. Cette nuit-là, le gérant du bar aurait aidé le jeune homme, trop alcoolisé pour rentrer, à se coucher à l'étage du bar. D'après un document auquel nous avons eu accès, le lendemain, samedi 9 décembre au matin, l'adolescent aurait été réveillé par son patron dans le lit où il avait passé la nuit. Ce dernier se serait "mis tout nu" et se serait "frotté contre lui". Son agresseur lui aurait ensuite demandé d'effacer les photos et vidéos de la veille.

D'autres actes auraient été commis, en amont, dans la soirée du vendredi 8 décembre. Une soirée dont le jeune homme n'a plus aucun souvenir. Des analyses de sang et d'urine ont été réalisées pour déterminer s'il a été drogué et agressé sexuellement. Les résultats ne sont pas encore connus.

À ce jour, l'auteur présumé bénéficie bien sûr de la présomption d'innocence. Selon des documents en notre possession, il a reconnu une partie des faits. 

 

Mis en examen pour viol et agression sexuelle

 

La famille a porté plainte dès le 11 décembre, trois jours après les faits. Dans la foulée, le bar a été perquisitionné. Selon nos informations, l'auteur présumé a été placé sous contrôle judiciaire le 15 décembre avec interdiction d'entrer en contact avec la victime présumée. Le gérant a aussi été mis en examen pour viol commis sur mineur par une personne ayant autorité sur la victime et agression sexuelle commise sur mineur de plus de 15 ans par une personne ayant autorité sur la victime.

De son côté, la famille s'est constituée partie civile. Depuis les faits, le jeune de 16 ans a été arrêté par son médecin et n'a pu retourner qu'une demi-journée dans son établissement scolaire. "Il sait qu'il peut compter sur notre soutien. Nous mettrons toute l'énergie nécessaire pour que sa scolarité actuelle et future soit une réussite", fait savoir l'établissement. Le directeur a d'ailleurs rencontré l'agresseur présumé.

Selon nos sources, plusieurs employés, anciens apprentis ainsi que la famille de l'auteur présumé ont été entendus. Contacté, le procureur de la République n'a pas souhaité répondre à nos questions et ni confirmer l'ouverture de cette enquête.