Segré. Une petite trentaine de manifestants pour réclamer l'augmentation des salaires

Maine et Loire 

17 mars 2022 à 11h47 par Alexis Vellayoudom

Dans le cadre de la grève interprofessionnelle, La CGT avait appelé à manifester ce jeudi pour demander une augmentation des salaires et la sauvegarde de l'emploi. Une petite trentaine de manifestants ont répondu à l'appel.

Manif CGT Segré_17 03 22_AVC
Une trentaine de manifestants se sont rassemblés sur le rond-point de la promenade
Crédit: Alexis Vellayoudom

Ils venaient de Paulstra, d'Elivia, La Toque Angevine, Manitou Candé ou encore le Joint Français à Château-Gontier pour réclamer l'augmentation des salaires et la sauvegarde des emplois. Une trentaine de manifestants ont répondu à l'appel de la CGT ce matin sur le rond-point de la promenade. Les manifestants ont distribué des tracts à la sortie du rond-point. 

Parmi les revendications, l'augmentation du SMIC à 2 000 € brut, l'indexation des minimas de branche et des conventions collectives sur le SMIC, l'augmentation des salaires en fonction des qualifications et de l'expérience professionnelle, l'égalité salariale Femmes/Hommes, des embauches et la relocalisation de productions, d'entreprises et de services et l'augmentation des minimas sociaux. 

La CGT demande aussi le passage aux 32h, "pour faire travailler tout le monde", explique Pascal Mahé, délégué syndical. Le syndicat demande aussi la retraite à 60 ans à taux plein, "j'invite le député Bolo à venir travailler un jour à notre place pour se rendre compte que la retraite à 65 ans ce n'est pas possible", continue le représentant syndical. 

Enfin, la CGT explique avoir "des propositions immédiates pour baisser la TVA, l'impôt le plus injuste, à 5,5 % sur le prix des carburants, du gaz ou de l'électricité et construire un pôle public de l'énergie".