Segréen. Des étudiants récompensés pour leur mini-entreprise et la création de leur jeu de société

Maine et Loire

9 décembre 2022 à 13h58 par Alexis Vellayoudom

Douze étudiants en BTS de Bourg-Chevreau se sont lancés dans l'entreprenariat et ont lancé l'Apéribox, un jeu de société à jouer en famille. Ils ont reçu le Prix "Coup de Coeur" d'Entreprendre pour Apprendre.

HappyHour Segré_05 12 22_AVC
Les douze étudiants ont été récompensés pour leur jeu et leur mini-entreprise
Crédit: Alexis Vellayoudom

C'est la récompense d'un travail qui dure depuis un an et demie. Depuis quelques semaines, douze étudiants segréens en BTS au Lycée Bourg-Chevreau commercialisent l'Apéribox. Un produit qu'ils ont conçu eux-mêmes dans le cadre d'un projet pédagogique. En mai dernier à Laval, ils ont même été récompensés par le prix "Coup de Coeur" du concours régional de l'association d'utilité nationale Entreprendre pour Apprendre, parmi 63 autres projets. 

 

Ils ont créé leur mini-entreprise

 

L'aventure débute en septembre 2021. À l'époque, Titouan, Alysson, Quentin, Antonin, Léo, Eddy, Lilia, Vladia, les deux Matthéo et les deux Maël ne se connaissent pas ou peu. Dans la continuité des autres années, le groupe participe au défi d'Entreprendre pour apprendre qui aide les étudiants à créer des mini-entreprises pour se former. Très vite, les cerveaux fument, une centaine d'idée sortent de l'imagination de ces entrepreneurs en herbe.

 

Titouan et Julie Cholley reviennent sur le projet
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Le nom est trouvé Happy Hour, l'équipe d'étudiants s'organisent, "c'est vrai que c'était compliqué, on était douze donc fallait que chacun trouve sa place au sein du groupe et mettre en avant les compétences de chacun, ce qu'on sait faire. C'est vrai que c'est nouveau pour nous. On a dû se répartir les tâches que ce soit le service financier, la recherche et développement et chacun a pu trouver sa place grâce au service RH. On a fait des vrais recrutements pour savoir qui voulait faire chaque mission", se souvient Titouan.

 

Apéribox Etudiants Segré_05 12 22_AVC
Ils ont lancé la commercialisation de leur apéribox
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

"Notre objectif, c'était d'abord de les accompagner, au fur et à mesure de s'effacer. On était plus directive au départ, là on fait juste des piqûres de rappel. Est-ce que vous avez pensé à ? Qui fait ? Mais, on ne fait plus à la place de. Si, c'est pas fait, c'est pas fait. Si c'est fait, c'est bien fait. On les laisse en autonomie", raconte Julie Cholley, directrice des études et accompagnée par Pauline Pelisson.

 

De la fabrication d'un produit...

 

Mais reste à trouver une idée de produit. Alysson raconte : "lors d'un goûter en classe, on a joué avec des gobelets et puis finalement, on s'est amusé. On s'est dit pourquoi pas créer un jeu qui puisse rassembler les gens en temps de Covid, qu'est un moment assez triste". L'Apéribox naît, l'idée germe, mais encore faut-il la mettre sur pied. Pour ça, les néo-salariés d'Happy Hour partent à la recherche de financement, "on a demandé des avances remboursables. On a aussi des personnes généreuses qui ont fait des dons. Notre lycée nous a fait une avance remboursable conséquente", explique Alysson.

 

Apéribox Jeu Etudiants Segré_05 12 22_AVC
Leur jeu a été fabriqué avec des entreprises locales
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Parmi les porteurs du projet, figure aussi le Crédit Agricole par l'intermédiaire du directeur adjoint de Segré Yohann Bousseon qui a contribué à l'ouverture d'un compte bancaire pour l'entreprise, effectif jusqu'à la fin du projet à l'été 2023. Un coup de pouce qui a permis l'équipe de lancer la fabrication du jeu, "on a cherché des fournisseurs locaux notamment l'imprimerie Blin à Pouancé pour les cartes. Nous avons aussi les gobelets qui sont réutilisables et les boîtes qui viennent de l'entreprie NPCOMM - JACMIN Doué-la-Fontaine", précise Alysson. "On voulait vraiment un produit local qui ne soit pas fabriqué très loin", ajoute Titouan. 

 

Démonstration de l'Apéribox avec Titouan et Alysson
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Le jeu sort enfin de sa boîte, "donc l'Apéribox, c'est une boîte avec des cartes. C'est 100 mini-jeux qui se jouent à plusieurs, seul, en duel ou l'un contre l'autre. Tous ces mini-jeux se jouent avec le contenu de notre boîte, il y a pas besoin de rajouter d'autres contenus. Donc il y a des gobelets, des balles de ping-pong et des dés. On tire au sort un mini-jeu, on le fait et si on le remporte, on gagne des points", nous montre Titouan. "Les dessins sur les cartes permettent de faciliter pour les enfants et les adultes de mieux comprendre les règles. En fonction des catégories, on a un certain nombre de points à gagner", complète Alysson. "C'est accessible à tout le monde, peu importe l'âge que ce soit en famille, entre amis, à l'apéro ou au goûter", nous vend Titouan. 

 

... à sa commercialisation


Au total, 250 boîtes pour un budget de 4 000 € ont été fabriquées. Mais la grande aventure de l'entreprenariat ne s'arrête pas là, "on voulait éviter la frustration de ne pas pouvoir commercialiser le produit", confie Julie Cholley, la responsable. Les douze étudiants se sont donc lancés dans la commercialisation de leur produit à 25 € l'unité. Elle a débuté sur le marché de Segré, "on a vendu 50 boîtes. Le Crédit Agricole en a acheté", précise Julie Cholley.

 

Titouan et Alysson racontent ce que leur a apporté cette expérience
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Pour ces étudiants, ce projet est une expérience exceptionnelle, "c'était un vrai cas concret. On signait de vrais devis, on contactait de vrais fournisseurs donc c'était vraiment de mettre en application tout ce qu'on apprend tous les jours en cours. Vendre sur un marché, c'était nouveau pour nous. Attirer les clients, faire de la vente en physique et franchement ça me plaît", se souviendra Titouan. "Ça m'a habitué à défendre un projet. Je suis capable de parler face aux gens, mais défendre un projet qui me vient du coeur, qu'est précieux à nos yeux. C'était particulier", confie Alysson. Un travail qui fait la fierté de leurs responsables : "ce qui m'a le plus plu, c'est de les voir évoluer. La façon dont ils s'expriment aujourd'hui, c'était pas du tout le cas il y a quelques mois. On a créé un lien très spécial et passer nos week-ends avec eux ne nous dérangent pas du tout donc oui les marchés de Noël, c'est un bon moment qu'on passe tous ensemble".  

Vous pourrez les retrouver sur les marchés de Noël du Lion d'Angers le 10 décembre ou de Chazé-sur-Argos. L'Apéribox est aussi disponible au garage Citroën JM Auto, Festicave à Segré et au Rendez-vous des Chasseurs à Segré ou sur Instagram à HappyHour_49.