Stade lavallois : Bourg-en-Bresse donne une leçon de réalisme aux Tango

Mayenne Sports 

22 octobre 2021 à 21h17 par Simon Lelièvre

Le Stade lavallois, loin d'être ridicule, a subi une leçon de réalisme face à Bourg-en-Bresse (1-2). Sur leur deux seules occasions de la première mi-temps, les Bressans ont su faire la différence et restent invaincus en National.

Kader Nchobi a manqué une belle occasion d'ouvrir le score en première mi-temps.
Kader Nchobi a manqué une belle occasion d'ouvrir le score en première mi-temps.
Crédit: Simon Lelièvre
Kader Nchobi a manqué une belle occasion d'ouvrir le score en première mi-temps.

Sur une belle série de cinq victoires en six rencontres, Laval avait l'occasion de frapper un grand coup en recevant Bourg-en-Bresse. Mais le dauphin d'Annecy, toujours invaincu dans ce championnat de National, le restera. Les Bressans, au cours d'une leçon de réalisme, ont surclassé les Tango malgré une bonne prestation d'ensemble.

A l'aise dans le jeu, détenteur du ballon, le Stade lavallois réalisait un premier acte correct, pour ne pas dire de bonne facture. Plusieurs fois, les hommes d'Olivier Frapolli ne convertissaient pas de belles occasions de prendre l'avantage. C'était notamment le cas de Kader Nchobi, pourtant bien lancé mais qui perdait son duel face au gardien. Julien Maggiotti et Kévin Perrot manquaient eux aussi leur chance.

Laval puni...

C'est justement sur l'une de ces actions que Laval se faisait punir. Après avoir buté sur Anthony Maisonnial, les Bressans pressaient le pas et Pierrick Cros ne pouvait pas résister à l'accélération d'Antohny Ribelin. Ce dernier parvenait à ajuster un magnifique centre au deuxième poteau et le plat du pied - sécurité - de Mathias Fischer ajustait parfaitement un Alexis Sauvage battu (22').

Sur leur première véritable situation, les Rhodaniens ouvraient la marque. Et les protégés d'Alain Pochat ne s'arrêtaient pas en si bon chemin. Toujours timides dans le jeu, ils faisaient le break grâce à Romain Montiel (36'). Deux frappes, deux buts : les Bleus livraient une véritable leçon de pragmatisme aux Mayennais.

Laval récompensé avant la pause

Mais les Lavallois, après un petit moment de flottement, ne se laissaient pas décourager par ce réalisme incroyable. Sur une action anodine, Bourg-en-Bresse concédait un corner. Julien Maggiotti le frappait directement, au premier poteau, et redonnait de l'espoir aux 4 332 spectateurs présents à Le Basser (45+1').

Au retour des vestiaires, le milieu de terrain lavallois manquait la possibilité de recoller au score sur une action de grande classe. En une touche, sa demi-volée, plat du pied, lobée, depuis l'entrée de la surface, terminait sur la barre du portier bressan (59').

De leur côté, les Bleus continuaient d'opérer en contre et ils n'étaient pas loin de réussir leur coup, une nouvelle fois. Dans les six mètres, Brandon Agounon fixait le portier lavallois, pourtant au sol, mais tardait trop à frapper et voyait Bryan Goncalves contrer son essai (72').

C'était une nouvelle fois le cas quand Mathias Fischer manquait encore la balle de match devant le but tango (87').

Jamais le Stade lavallois, malgré une deuxième mi-temps où il a longuement poussé, n'a été récompensé. Bourg-en-Bresse, équipe expérimentée et sereine, à tout de ces équipes qui accèdent à la Ligue 2...

 

LAVAL - BOURG-EN-BRESSE : 1-2 (1-2).

BUTS. Laval : Maggiotti (45+1). Bourg : Fischer (23e), Montiel (35e)

Arbitre M. Chapapria. 4332 spectateurs.

AVERTISSEMENTS. Laval : Durbant (32e), Roye (59e), Baldé (90+1). Bourg-en-Bresse : Eickmayer (15e), Agounon (33e), Montiel (74e).

LAVAL. Sauvage - Perrot (Brun 77e), Baldé, Cros, Goncalves (Baudry 88e), Duterte (Ferhaoui 77e) - Maggiotti, Adeoti, Roye - N’Chobi (Da Silva 64e), Durbant. Non entré : Chatelain. Ent. Frapolli.