Stade lavallois. Au terme d'un match fou, Laval s'offre le leader caennais

MayenneSports

Le Stade lavallois a renversé Caen dans le temps additionnel grâce à deux buts dans les dernières secondes (2-1). Une fin de match folle et trois points pour Laval.

2 septembre 2023 à 21h53 - Modifié : 3 septembre 2023 à 10h11 par Cyprien Legeay

Les Tango ont renversé le match dans les derniers instants.
Les Tango ont renversé le match dans les derniers instants.
Crédit : Nicolas Geslin/Oxygène Radio

Le Stade lavallois a réalisé un exploit en battant le Stade Malherbe de Caen dans le temps additionnel (2-1). Un succès bâti dans les dernières minutes de la rencontre alors que Laval était mené 1-0 face à une formation tenue en échec une bonne partie de la rencontre. 

Face au leader, le Stade lavallois ne s'est pas démonté, a toujours paru dans le match. Même après l'ouverture du score caennaise, sur un coup-franc parfait d'Abdi (78'), les Tango n'ont jamais paniqué. Au contraire, ils ont été piqués. Les assauts se sont répétés sur le but de Mandréa et ont été plus importants après la fin du temps réglementaire.

À l'annonce des six minutes de temps additionnel, Le Basser a frémi, compris que tout était possible. Une première fois, Loïs Martins, pour sa première, a gagné un bon coup-franc. "Dans l'euphorie, je me suis vite saisi du ballon pour le tirer, mais Thibaut (Vargas) me l'a pris, c'était sûrement mieux", rigolait le jeune homme après la rencontre. Bien lui en pris puisqu'avec l'aide du mur, l'essai terminait au fond des filets (90'+2). Le stade chavirait une première fois.

 

Laval a fait du Laval...

 

Et une seconde fois quand Noa Mupemba s'écroulait dans la surface de réparation et que l'arbitre désignait le point de penalty. Malik Tchokounté ne tremblait pas et enquillait son deuxième but sous la tunique lavalloise (90'+5). Cette fois, près de 9 000 personnes chaviraient pour une fin de match folle.

Il restait deux minutes à tenir. Un coup-franc caennais, des longs ballons... Tout était repoussé par la muraille lavalloise. Au bout du compte, Laval s'imposait et faisait tomber le leader pour la première fois de la saison.