Stade lavallois. De l'espoir au désespoir, Laval s'incline face à QRM

MayenneSports

Après une première mi-temps insipide, le Stade lavallois a cru à un retour incroyable en revenant à 2-2 mais QRM a trouvé les ressources pour s'imposer en fin de match (4-2).

3 février 2024 à 21h25 - Modifié : 3 février 2024 à 21h26 par Cyprien Legeay

Le Stade lavallois s'est incliné face à QRM.
Le Stade lavallois s'est incliné face à QRM.
Crédit : Nicolas Geslin/Oxygène Radio

Le Stade lavallois est passé par toutes les émotions face à Quevilly-Rouen. Après une première période pas loin d'être catastrophique, les Tango ont logiquement vu QRM mener 2-0 à la pause grâce à des réalisations de Till Cissokho et Sambou Soumano qui avaient mis Laval dans de beaux draps.

Mais ces Tango ont de la ressource. Remontés comme des coucous à la pause, les Lavallois attaquaient plus fort, mettaient plus d'intensité et gagnaient des duels. Le match tournait une première fois quand Malik Tchokounté inscrivait son sixième but de la saison, de la tête (1-259'). Puis une seconde fois, quand Rémy Labeau-Lascary débordait, centrait en retrait, et offrait à Antonin Bobichon le but de l'égalisation (2-266'). La folie s'emparait de Le Basser.

Laval continuait d'attaquer, de pousser, mais le second carton jaune de Sam Sanna laissait les Tango à dix (77'). Sans pour autant faire le dos rond, Laval essayait d'inscrire le troisième but, mais se faisait contrer. Papa Yade finissait, en deux fois (2-385'). Le coup de massue pour Laval qui, malgré la vigilance de Mamadou Samassa, s'inclinait une quatrième fois devant Alan Do Marcolino (2-490+5').

Le Stade lavallois cherche toujours une première victoire à Le Basser depuis le mois de septembre. Sur une série de sept rencontres sans victoire à domicile, les Tango doivent rapidement relever la tête avec la Coupe de France qui arrive mercredi, face au Puy.