Stade lavallois : durant l'été, le stade Francis Le Basser se refait une beauté

MayenneSports

24 juin 2022 à 14h09 - Modifié : 24 juin 2022 à 14h14 par Cyprien Legeay

Désormais en Ligue 2, le Stade lavallois se voit dans l'obligation de rénover son enceinte. Les travaux, pour un coût total de 500 000 euros, devraient être réalisés à temps pour la 2e journée.

Laurent Lairy et Florian Berccault ont anticipé les travaux de Francis Le Basser.
Laurent Lairy et Florian Berccault ont anticipé les travaux de Francis Le Basser.
Crédit: Cyprien Legeay

C'est ça aussi la Ligue 2, des normes plus importantes à respecter et des travaux à réaliser. Les règlements imposés par la LFP n'était pas aussi importants il y a quelques années quand Laval était encore dans le giron professionnel et le stade Francis Le Basser n'avait donc pas eu besoin de ce coup de lifting. Préparés dès ce hiver, quand ça commençait à sentir bon la Ligue 2, ces travaux ont été anticipés à vitesse grand V. Les appels d'offres ont été lancés « avec quelques astuces au cas où le Stade lavallois ne montait pas » à la fin de la saison, a expliqué Florian Bercault, le maire de Laval.

Florian Bercault, un travail anticipé
Florian Bercault, un travail anticipé
Crédit: Cyprien Legeay

300 000 euros pour refaire l'éclairage

Le plus grand poste de dépense se trouve dans la réfection de l'éclairage du terrain. Sur les 500 000 euros alloués par Laval Agglomération, 300 000 euros seront investis dans ce poste. « Nous avions une norme qui était valable de manière verticale mais pas horizontale, détaille Laurent Lairy, le président du Stade lavallois. La décision a été prise de passer d'un éclairage au sodium à un éclairage led. C'est surtout pour les images, quand la TV diffusera les matches. On consommera également moins donc c'est un investissement utile. »

 

Laurent Lairy : les différents aménagements

Une sécurité repensée

Afin de tenir dans les normes imposées par la LFP, c'est toute la sécurité qui est à revoir. Déjà, le poste de commandement (le bâtiment blanc devant le bassin de rétention d'eau) sera agrandi pour accueillir vidéosurveillance, son et panneautique. Cet endroit doit être en mesure d'offrir une vue globale au préfet en cas de crise ou de situations difficiles à gérer. Une enveloppe de 100 000 euros est prévue à cet effet.

Toujours dans le secteur de la sécurité, le club va mieux scinder l'espace visiteur de celui du grand public avec des barrières. Enfin, le parking visiteur verra sa capacité de stationnement augmenter. Autour et dans le stade, le nombre d'agent de sécurité va lui « passer de 50 à 70-90 personnes par match, à la charge du club ». L'espace presse, la tribune d'honneur et les vestiaires vont également être retouchés.

Tout ces aménagements devraient être terminés lors de la deuxième journée de championnat, le 6 août, et l’accueil de Guingamp. En cas de non-conformité, un stade de repli a été envisagé par le club... au Mans. Une option dont le club ne veut pour l'instant pas entendre parler...

La pelouse est également revue.
La pelouse est également revue.
Crédit: Cyprien Legeay