Stade Lavallois. Laurent Lairy va rouvrir le centre de formation des Gandonnières

Mayenne Sports 

4 mai 2022 à 11h17 par Coralie Juret

Les footballeurs tango ont validé leur montée en Ligue 2 lors de la 32e journée de National lundi soir à Chambly. Leur président compte s'y inscrire dans la durée.

Laurent Lairy Stade Lavallois Céline Loiseau Ville Laval Agglo_03 05 22_CJ
Céline Loiseau et Laval accompagneront Laurent Lairy et le Stade Lavallois en Ligue 2.
Crédit: CJ

120 ans et un retour en Ligue 2. Le Stade Lavallois fête son accession en deuxième division du football français vendredi, 5 ans après l'avoir quittée. Et peut-être même son premier titre de champion si les Tangos défaisaient le Red Star vendredi soir sur la pelouse de Le Basser, tandis que le dauphin de National Annecy serait battu à Bourg-en-Bresse. Des moments rares dont il faut profiter, disait ce mardi après-midi le président tango Laurent Lairy encore fatigué de la veille, mais la tête froide. 

Car ce n'est qu'une étape pour le Pouancéen d'origine qui doit maintenant adapter son budget à ses nouvelles ambitions : rester en Ligue 2. "Pour exister aujourd'hui dans un championnat de Ligue 2, on avait par le passé, et j'en faisais partie un budget un peu faible, le 18e de Ligue 2. À un moment donné quand on vit au fil du rasoir, on tombe. Et l'objectif c'est d'apporter à peu près 2 millions de plus pour construire ce projet".

Laurent Lairy "l'objectif c'est d'apporter deux millions de plus"
Crédit: Coralie Juret

 

Laurent Lairy va donc demander à tous les partenaires du club "un petit effort supplémentaire", "ça n'a pas de prix, le rêve". Le président ne se dit pas opposé non plus à de nouveaux sponsors qui respecteraient les valeurs du Stade Lavallois, "la bienveillance, s'inscrire dans la durée, et la RSSE" (responsabililité sociale, sociétale et environnementale).

 

Un centre de formation, et un effectif "option Ligue 2"

 

La structuration du club pour évoluer en Ligue 2 est déjà programmée. A commencer par la réouverture du centre de formation aux Gandonnières. "Il faudra un an pour qu'il soit réhomologué par le Fédération française de football, en espérant retrouver le statut que l'on avait. C'est pas gagné, il faut faire des investissements".

Laurent Lairy "je vais rouvrir le centre de formation"
Crédit: Coralie Juret

 

Investissements déjà en discussion avec la mairie de Laval tant du côté des Gandonnières, que du Stade Francis Le Basser. La subvention municipale du club de football sera aussi rallongée de 100 mille euros grâce à une convention signée en cas de montée.

Côté mercato, les deux tiers de l'équipe sont encore sous contrat ou sous option. "J'ai recruté des joueurs avec des contrats de 2 ans + 1 pour deux tiers de l'effectif, et tous ceux-là restent puisqi'ils s'inscrivaient dans le projet. Et en fait j'ai pas une grosse équipe à reconstruire : travailler avec ceux qui ont accepté de vivre l'aventure et puis gaper, améliorer. Il y avait une option National et une option Ligue 2 sur 7-8 joueurs".

Laurent Lairy "il y avait une option National, une option Ligue 2
Crédit: Coralie Juret

 

Ne reste plus qu'à développer l'option Ligue 2, et inscrire Laval comme un club qui a définitivement sa place en division supérieure. Un projet dans la durée, que portera celui qui préside le Stade Lavallois depuis un an. "Vous pouvez compter sur moi. Et puis après, on peut rêver".