Stade lavallois : Laval poursuit son incroyable série à Cholet

Maine et Loire Mayenne Sports 

12 février 2022 à 21h24 - Modifié : 12 février 2022 à 21h29 par Simon Lelièvre

Le Stade lavallois est tout simplement inarrêtable. Face à Cholet, les Tango ont encore gagné et cette fois par deux buts d'écart (3-1).

Geoffray Durbant a permis à Laval de prendre l'avantage après la pause.
Geoffray Durbant a permis à Laval de prendre l'avantage après la pause.
Crédit: Simon Lelièvre
Sept victoires de suite. Huit victoires de rang à l’extérieur. Ce que réalise Laval depuis quelques mois est tout simplement incroyable. A Cholet, les Tango ont tremblé en début de partie avant d’afficher une sérénité digne d’un leader.
 
Face au voisin Choletais, les hommes d’Olivier Frapolli ont concédé l’ouverture du score sur coup de pied arrêté quand Lo reprenait a quelques mètres du but (1-0, 8’). Piqués au vif, les Lavallois répliquaient eux aussi sur une phase arrêtée. Le corner de Julien Maggiotti était cafouillé dans la surface mais Marvin Baudry surgissait pour égaliser (1-1, 35’). Les Mayennais retrouvaient de la confiance avant la pause et poursuivaient l’effort en deuxième période.
 
Dès l’entame, l’inévitable Geoffray Durbant profitait d’un ballon mal dégagé pour allumer le gardien à bout portant et donner l’avantage à Laval (1-2, 50’). Bien dans leur match, les Lavallois soufflaient quand Cholet touchait le poteau d’Alexis Sauvage (68’). Olivier Frapolli choisissait de redynamiser son attaque avec les entrées d’Ambroise Gboho et Sébastien Da Silva. Bien lui en prenait puisque le deuxième cité servait Julien Maggiotti pour le but du break (1-3, 79’).
 
Un but qui sonnait le glas des ambitions choletaises et scellait la victoire lavalloise. Un succès important, qui permet à Laval de prendre seul les commandes du championnat. Une performance remarquable aussi puisque Laval est seulement la deuxième équipe à s’imposer au stade Jean-Bouin cette saison après Villefranche.