Stade lavallois : Laval s'incline et rate un virage important face à Concarneau

Mayenne Sports 

22 novembre 2021 à 23h42 par Simon Lelièvre

Dans un match important dans sa quête de montée en Ligue 2, le Stade lavallois s'est manque face à Concarneau (0-1). Les Tango n'ont pas réussi à déployer son jeu.

La déception de Geoffray Durbant après la rencontre.
La déception de Geoffray Durbant après la rencontre.
Crédit: Simon Lelièvre

Le Stade lavallois n'a pas réussi à passer devant Concarneau dans un match qui constituait un premier tournant de la saison tango (0-1). Dominés par des Finistériens meilleurs dans le jeu, les Mayennais n'ont pas pu appliquer leurs principes de jeu. "Concarneau a été meilleur que nous, il nous ont posé des problèmes, a tranché Olivier Frapolli, le technicien lavallois. C'est une équipe qui mérite sa place au classement. Les joueurs qui d'habitude nous amène une plus-value technique n'ont pas répondu présent ce soir."

En première période, Laval n'a pas concédé grand-chose mais n'a pas non plus eu de réelles situations. Les Tango n'ont jamais vraiment trouvé de relais au milieu. "Ils nous ont bien pressé au milieu, techniquement et tactiquement ils ont été au-dessus ce soir", déplorait Jordan Adéoti, le milieu de Laval.

"On ne tire pas les leçons de nos matches précédents... On a fait une mauvaise mi-temps, ca peut arriver et c'est aussi du fait d'une bonne équipe de Concarneau. On n'a pas réussi à ressortir le ballon comme on le fait d'habitude, se désolait Olivier Frapolli après la rencontre.

Le Stade lavallois n'a pas réussi à percer le verrou concarnois.
Le Stade lavallois n'a pas réussi à percer le verrou concarnois.
Crédit: Simon Lelièvre

Geoffray Durbant rate le cadre

Pourtant, Geoffray Durbant aurait pu ouvrir la marque mais sa tête fuyait le cadre (45'). Dans le deuxième acte, les Concarnois avaient toujours la maîtrise des débats et ouvraient la marque sur coup de pied arrêté. Le défenseur breton Guillaume Jannez finissait du pied, sur corner, et donnait l'avantage aux visiteurs (51').

Même en supériorité après la carton rouge de Tristan Boubaya (66'), Laval ne parvenait pas à revenir au score. La pression se faisait plus insistante et les centres plus récurrents mais hormis une frappe de Geoffray Durbant rien ne se passait. 

Au final, Laval pointe désormais à six points du podium et va devoir faire une belle série pour recoller.