Stade lavallois : les présidents de Laval et du Mans appellent "à donner la meilleure image possible" lors du derby

Mayenne Sports 

25 novembre 2021 à 11h07 - Modifié : 25 novembre 2021 à 14h48 par Simon Lelièvre

Le président du Stade lavallois, Laurent Lairy, a signé un communiqué avec son homologue du Mans, Thierry Gomez. Ils demandent de "donner la meilleure image possible" lors du derby samedi (14 h).

Le président du Stade lavallois et du Mans FC ont signé un communiqué commun avant le derby.
Le président du Stade lavallois et du Mans FC ont signé un communiqué commun avant le derby.
Crédit: Simon Lelièvre

Ce samedi s'annonce comme une belle fête pour tous les Lavallois. Avant les Lumières de la Ville et le Gala de boxe à l'Espace Mayenne, la journée commencera par un derby entre le Stade lavallois et Le Mans (14h). Ce choc du 8e tour de Coupe de France est important pour les deux équipes car celle qui se qualifiera rejoindra les 32es de finale et pourrait jouer face à une formation de Ligue 1.

Avant cette rencontre, les deux présidents ont décidé de signer un communiqué commun où ils demandent de "donner la meilleure image possible du sport que nous aimons". Une référence au dernier derby, le 17 septembre, qui avait vu quelques incidents éclater et quelques noms d'oiseux fusés entre les deux camps.  Les deux hommes ont donc préféré prévenir que guérir avant que ne commence ce derby très attendu entre deux clubs.

 

"Un derby entre deux clubs qui se respectent"

 

"La rencontre que nous allons vivre est un derby mais un derby entre deux clubs qui se respectent et qui souhaitent faire de ce match une grande fête du football. Nos deux équipes s’affronteront donc avec le soutien respectif de leurs supporters mais dans un esprit respectueux et professionnel afin d’élire le vainqueur du moment", écrivent Laurent Lairy et Thierry Gomez.

Certains supporters n'ont pas tardé à réagir sur les réseaux. "C’est bien de sensibiliser surtout avec le contexte en L1... Mais sérieusement depuis quand des Laval-Le Mans ont été aussi considérés comme «à risque» au point d’établir toute cette communication ? Si on prenait les lavallois pour des hooligans, ça se saurait non ?", écrit l'un d'eux.

La passe d'arme entre supporters lavallois et direction a débuté depuis une bonne semaine déjà quand le président Laurent Lairy a visé directement les "ultras" et leur comportement lors du dernier match face au Mans. "On a débriefé sur les jets de pierres et les noms d’oiseaux. [...] Mon message aux ultras est qu’ils peuvent être ultra-bienveillants, ultra-sympas. Mais ultra-casseurs, non… Leur comportement pourrait me faire prendre des décisions plus radicales", avait déclaré à Ouest-France le président du Stade Lavallois. Le Laval Crew avait alors décidé de se mettre en sommeil jusqu'à nouvel ordre.