Stade lavallois : les Tango punis par le réalisme de Saint-Etienne

MayenneSports

10 janvier 2023 à 23h10 par Cyprien Legeay

Dans un match fermé, le Stade lavallois a été puni sur l’une des seules grosses occasions stéphanoise (1-0). Laval n’est plus qu’à un point de la zone rouge.

Pour sa première, Simon Elisor n'a pas pu empêcher la défaite de siens à Saint-Etienne.
Pour sa première, Simon Elisor n'a pas pu empêcher la défaite de siens à Saint-Etienne.
Crédit: Nicolas Geslin/Oxygène Radio

Un seul homme a suffi pour changer le cours de la partie. Entré peu après la pause, Jean-Philippe Krasso a montré pourquoi il était l’un des meilleurs joueurs de Ligue 2. Sur l’un de ses premiers ballons dangereux, l’avant-centre a effacé la défense tango pour servir Mathieu Cafaro seul aux six mètres (1-0, 59’).

Avant ça, l’AS Saint-Etienne ne s’était pas montré très dangereuse. Quelques situations chaudes, des ballons déviés par Gaëtan Charbonnier ou des percées de Mathieu Cafaro et Benjamin Bouchouari, mais rien de concret. De son côté, le Stade lavallois n’a jamais eu la précision technique pour faire mal en contre. Pourtant, ce ne sont pas les situations qui ont manqué. Mais Zakaria Naïdji a trop souvent mis un temps infini a trouvé la passe qui fait flancher la défense ou Kader Nchobi a été trop limité dans ses prises de balles. Au milieu, Sam Sanna s’est pourtant démené pour apporter le danger et gratter des ballons, en vain.

Ce mardi soir, Laval est toujours scotché à 20 points et voit les mal-classés revenir. Rodez, adversaire des Tango vendredi soir, est premier relégable un petit point derrière. Inutile de dire que cette rencontre est importante et qu’il faudra stopper l’hémorragie à Le Basser après trois défaites de suite.