Stade lavallois. Pablo Pagis, une décision à prendre dans ce mercato

MayenneSports

Sur les tablettes du Stade lavallois mais aussi d'autres clubs de Ligue 2, Pablo Pagis est un élément très convoité dans ce mercato d'hiver. Une seule certitude dans ce dossier : le FC Lorient veut le prêter.

4 janvier 2024 à 17h28 - Modifié : 4 janvier 2024 à 17h53 par Cyprien Legeay

Pablo Pagis, ici sous le maillot de Nîmes à le Basser, est sur les tablettes du Stade lavallois.
Pablo Pagis, ici sous le maillot de Nîmes à le Basser, est sur les tablettes du Stade lavallois.
Crédit : Nicolas Geslin/Oxygène Radio

C'est une demande d'Olivier Frapolli dans ce mercato, se renforcer en attaque. L'entraîneur du Stade lavallois aimerait étoffer son secteur offensif avec, au minimum, une arrivée cet hiver. Une recrue qui pourrait épauler ou suppléer Malik Tchokounté et mettre un peu plus encore de concurrence en attaque.

Comme pour chaque mercato, les dirigeants lavallois ont dressé une liste de noms potentiels. Parmi eux, celui de Pablo Pagis (21 ans) comme l'indiquait récemment Ouest-France, information que nous sommes en mesure de confirmer. Le jeune milieu offensif du FC Lorient est capable d'évoluer à plusieurs postes sur le front de l'attaque et son club est désireux de le prêter cet hiver. Il l'avait déjà été l'année dernière à Nîmes (35 matches, 8 buts, 4 passes décisives) avant de revenir en Bretagne après une pige très réussie. Cette année, il joue beaucoup moins avec seulement trois rencontres de Ligue 1 (167 minutes).

 

Un temps de réfléxion

 

Le milieu offensif à l'embarras du choix alors que les prétendants sérieux se bousculent : Guingamp, Pau, Saint-Etienne et Concarneau notamment. Selon nos informations, même si les contacts sont avancés avec l'EAG, le Stade lavallois n'est pas hors course et a même de sérieux arguments à faire valoir. Pablo Pagis devrait prendre une décision dans les deux à trois jours qui arrivent.

Un choix qui n'est pas précipité afin de préparer sereinement le match de Coupe de France qui arrive dès samedi à Sochaux. Une rencontre d'ailleurs particulière pour le fils de Mickaël Pagis, ancien joueur de Laval, puisqu'il est né à Montbéliard quand son père y jouait en 2002.