Stade lavallois. Sanna voit rouge, Labeau-Lascary a tenté... Les notes après QRM

MayenneSports

Après une première mi-temps sans saveur, le Stade lavallois n'était pas loin de passer devant QRM mais, réduit à dix, les Tango n'ont pas réussi leur come-back. Les notes des joueurs.

3 février 2024 à 22h25 par Cyprien Legeay

Rémy Labeau-Lascary a tenté dans cette rencontre.
Rémy Labeau-Lascary a tenté dans cette rencontre.
Crédit : Nicolas Geslin/Oxygène Radio

SAMASSA (4). Il a été chercher ses deux premiers ballons au fond de ses filets. Pas forcément mis à l'épreuve jusqu'au troisième but, il a finalement cédé par deux fois mais a aussi retardé l'échéance sur quelques parades.

VARGAS (4). Le piston n'a pas réussi à s'exprimer autant que d'habitude offensivement. Il avait des clients à gérer sur son côté et certainement un physique entamé.

BALDE (4). Ni bon, ni mauvais. Il fait tout de même parti de la défense qui a pris quatre buts devant le 19e de Ligue 2.

TAVARES (non noté). Le défenseur central n'a pas pu faire grand-chose sur les deux premiers buts avant de céder sa place, blessé au mollet pour plusieurs semaines. Remplacé par PAGIS (4, 33'), trop discret.

DIAW (4). Quelques tacles engagés, des ballons coupés mais il participe au naufrage défensif.

CHERNI (4,5). Le piston n'a pas été avare d'efforts, il a même été à la retombée de quelques centres, mais a terminé essouflé.

BOBICHON (6). Il est celui qui a le plus participé au jeu, en revenant plus bas chercher les ballons, en se plaçant entre les lignes. Il est récompensé en étant à la conclusion en reprenant bien le centre en retrait de Labeau-Lascary (66').

SANNA (4). Il a mis du temps à se mettre dans le sens du match, parfois à contre-temps, comme l'ensemble de ses coéquipiers. Averti une première fois (40'), il a été sanctionné d'un deuxième jaune dans la seconde période (77') et a plombé Laval à dix contre onze.

ROYE (5). Il a couru, beaucoup, longtemps, pour couper, ajuster et compenser. Il a également souffert face à la paire rouennaise Cadiou-Pierret.

LABEAU-LASCARY (5,5). Il est aussi virevoltant que frustrant... Capable de percer des défenses grâce à sa vitesse, mais de perdre un ballon facile à donner : les défauts de ses qualités. Mais le joueur prêté par Lens monte en puissance et progresse de match en match. Son centre en retrait a été décisif pour Bobichon et l'égalisation (66').

TCHOKOUNTE (5). Il a mal commencé la partie en donnant la balle du 1-0 à QRM avant de se reprendre dans l'engagement, dans le combat. Au cœur des duels, il a réduit l'écart, de la tête, et retrouver le chemin des filets pour la première fois depuis la 10e journée.

Le barème de notation
Le barème de notation
Crédit : Nino Bourge-Maldinez // Oxygène Radio