Stade lavallois. Yasser Baldé : « Le regard qu'ils avaient, je l'avais il y a quelques années »

MayenneSports

Le Stade lavallois a été éliminé de la Coupe de France sans les honneurs au Puy-en-Velay (N2). Les Tango n'ont pas été au niveau de l'enjeu et ni Yasser Baldé, ni Olivier Frapolli n'ont reconnu l'équipe qui avait brillé jusque là.

8 février 2024 à 10h10 par Cyprien Legeay

Yasser Baldé, forcément très déçu au Puy.
Yasser Baldé, forcément très déçu au Puy.
Crédit : Nicolas Geslin/Oxygène Radio

L'aventure s'est arrêtée brutalement ce mercredi au Puy-en-Velay (National 2), pour le Stade lavallois, en Coupe de France. Battus 2 buts à 1 sur un penalty dans les dernières minutes, les Tango n'ont eu que ce qu'ils méritaient après une prestation indigne d'un 8e de finale dans cette compétition. Le défenseur Yasser Baldé avoue ne pas s'être reconnu et s'excusait auprès des supporters. Entre-guillemets avec le défenseur tango.

« On ne s'est pas reconnu, on a eu du mal à rentrer dans ce match, nous avons été fébriles. Je pense qu'on a été pris par l'enjeu face à une équipe qui n'avait rien à perdre. Je pense qu'il n'y a que ça qui peut expliquer la contre-performance. Après, on n'a pas été bien dans les duels, avec le ballon, sans le ballon... C'est un non-match. Je suis désolé de le dire, mais ça arrive. Ça arrive au mauvais moment parce que c'est un match à élimination directe. Je rejoins ce que le coach a dit : on est passé à côté. 

Le coach n'a pas reconnu l'équipe. On l'a déçu, on a déçu le président, on a déçu les supporters, on a déçu tout le monde. Pardon, aux supporters, pardon à nos familles, parce qu'on est passé à côté. La chance qu'on a, c'est qu'il y a un match qui arrive vite à Valenciennes, j'espère qu'on pourra se rattraper, mais malheureusement, on ne fera pas de quart de finale, c'est fini. On a envie de se rattraper dans le contenu des matches, dans l'approche, la mentalité, les duels, ce qui nous a manqué ce soir. 

On est tous passé à côté. Comment l'expliquer ? Je ne sais pas. Moi, j'ai été de l'autre côté lorsque j'étais à Fréjus-Saint-Raphaël en N2. On a fait un quart de finale et on avait éliminé des clubs de Ligue 2, notamment l'AJ Auxerre. Ce soir, le regard qu'ils avaient (les joueurs du Puy), je l'avais il y a quelques années en fait. Ils avaient la dalle, il ne pouvait rien leur arriver. Honnêtement, c'est mérité. »

Yasser Baldé après la défaite au Puy.
Yasser Baldé après la défaite au Puy.
Crédit : Cyprien Legeay/Oxygène Radio

La réaction d'Olivier Frapolli, l'entraîneur de Laval : "On est passé complètement à côté de notre première mi-temps, c’est incompréhensible. Je n’ai pas du tout reconnu l’équipe. C’est ce que j’ai dit à la mi-temps, à part Maxime, j’aurais pu sortir tout le monde. Il faut reconnaître que ce soir, Le Puy a largement mérité sa qualification."