Soupçons de transfert-relais: Angers Sco et le Paris FC blanchis

Sports 

Dans un communiqué publié ce lundi 20 septembre, la commission de recours de la FIFA a annulé les sanctions qu’elle avait infligées au club angevin en avril dernier pour des soupçons de transfert-relais concernant le jeune Kevin Bemanga en provenance du Paris FC.

Angers Sco
L'interdiction de recrutement à l'encontre d'Angers Sco est finalement levée.
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

20 septembre 2021 - Modifié : 20 septembre 2021 par Charles Dubré-Beduneau

Le 22 avril dernier, à la suite de soupçons de transfert-relais (pratique interdite depuis 2020) avec le Paris FC concernant le jeune Kevin Bemanga, la FIFA avait annoncé une double sanction à l’encontre du SCO : une amende de 27 300 euros et surtout une interdiction de recrutement durant l’été. L’appel du club angevin avait suspendu ces sanctions, dans l’attente d’un nouveau verdict de l’instance.

"Absence de volonté des clubs de contourner le réglement"

Via un communiqué publié ce lundi 20 septembre, la commission de recours de la fédération internationale de football a annoncé que les deux clubs étaient finalement blanchis. "Après analyse des circonstances de l’affaire, la Commission de Recours de la FIFA a considéré que les éléments de preuve présentés par les deux clubs suffisaient à infirmer la présomption de transfert-relais. La commission s’est notamment estimée raisonnablement convaincue de l’absence de volonté des clubs de contourner les dispositions du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs relatives à l’indemnité de formation lors de la chaîne de transferts visée", explique la commission. 

En d'autres termes, l’instance n’a pas estimé que le club angevin avait volontairement fait passer Kevin Bemanga par le Paris FC, en L2, pour faire baisser les indemnités de formation qu’il aurait dû verser aux précédents clubs du joueur. Le joueur, prêté la saison dernière à Sion, en Suisse, évolue depuis la rentrée avec la réserve du SCO, en N2.