Une concertation a démarré sur la construction d'une nouvelle prison dans la métropole d'Angers

Maine et Loire 

18 janvier 2022 à 12h59 - Modifié : 18 janvier 2022 à 13h51 par Alexis Vellayoudom

Ce nouveau centre pénitencier de 850 places pourra accueillir 60 femmes. Deux sites d'implantation sont à l'étude, l'un à Trélazé, l'autre sur Loire-Authion.

Centre pénitencier Illustration_18 01 22_Christopher Boswell
Image d'illustration
Crédit: Christopher_Boswell

Les habitants du Maine-et-Loire appelés à se prononcer sur la construction d’une nouvelle prison. Ce nouveau centre pénitencier pourra accueillir 850 détenus dont 60 femmes. Deux sites ont été retenus pour son installation, le site historique de la Bodinière à Trélazé ou sur une ancienne friche horticole de 17 hectares, nommée Les Landes de la commune voisine Loire-Authion. 

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un programme de refonte du parc immobilier pénitentiaire qui vise la création de 15 000 nouvelles places de prison d'ici 2027, "pour répondre au phénomène de surpopulation carcérale et aux enjeux de modernisation et d’amélioration des conditions de détention", précise l’Agence publique pour l’immobilier de la Justice (APIJ) qui prévoit un démarrage des travaux en 2024 pour une mise en service en 2027. 

L’APIJ a lancé la concertation ce mardi 18 janvier. Elle se terminera le 28 février. Vous pouvez y participer sur le site concertation-justice-angers.fr

Infos pratiques : 

-Réunion publique le 3 février à 19h dans l'espace Jeanne de Laval à Andard

-Atelier le 5 février à 9h30 dans l'espace Jeanne de Laval d'Andard, inscription obligatoire sur le site.