US Laval Basket : une rentrée en N2 avec de nouveaux camarades

MayenneSports

8 septembre 2022 à 10h32 par Alexis Vellayoudom

Le club lavallois a enregistré 5 départs pour autant d'arrivées à l'intersaison. Place maintenant au championnat avec une nouvelle poule et la réception de Tourcoing ce samedi à l'Espace Mayenne.

Gaël Gélu - US Laval Basket_12 02 22_CP
Gaël Gélu et ses partenaires démarrent la saison à l'Espace Mayenne contre Tourcoing
Crédit: Cyprien Legeay

Le parquet de l'Espace Mayenne va de nouveau grincer ce week-end. L'US Laval Basket reprend sa saison ce samedi dans la salle Pégase après le traditionnel chantier de l'intersaison. Entretien avec le coach Sébastien Cartier. 

 

Sébastien Cartier, vous vous apprêtez à reprendre la saison en N2, comment s'est passée l'intersaison ? 

 

"Cette année, on avait un peu de travail parce qu'il y avait 5 joueurs qui étaient partis donc il fallait en trouver 5 nouveaux donc beaucoup de recherche, mais ça a été plutôt positif. Après, on a une équipe avec des qualités de jeunesse, d'adresse avec de l'intensité et une marge de progression assez intéressante pour le reste de la saison".

 

Avec plusieurs recrues, ça veut dire que dans la manière de jouer, il a des choses qui vont changer, des automatismes à retrouver ? 

 

"C'est vrai qu'il faut retrouver des automatismes et ça ne se fait pas en un jour donc faut travailler collectivement et trouver les formes de jeu les mieux adaptées par rapport aux joueurs qui viennent d'arriver et en complément de ceux qui étaient déjà là. On va jouer un petit peu différemment que les saisons passées. On est un petit peu en retard encore dans la partie offensive, mais ça devrait se régler assez rapidement". 

 

Sébastien Cartier fait le point sur cette fin de préparation
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Sur les postes, quels étaient les profils recherchés ? Que vont apporter individuellement chaque joueur ?  

 

"On cherchait de jeunes joueurs comme la saison passée avec l'envie de relever le challenge à Laval. Roman Uger, qui nous arrive de Besançon, va nous amener son expérience de la N1 et sa qualité au basket, c'est d'être un très bon attaquant. Sandro Perazza, qui est un jeune meneur de jeu, va nous amener de l'intensité et de l'adresse dans le tir extérieur. Sidney Correia, qui est un joueur intérieur, amène des qualités athlétiques et des rebonds par rapport à un point faible qu'on avait la saison passée. Et puis on avait recruté aussi un Américain qui ne convenait pas donc il a fallu se remettre à la recherche d'un autre joueur. Il devait nous amener cette qualité dans le jeu extérieur d'adresse donc on aimerait que son remplaçant soit dans le même profil (NDRL : depuis le club a recruté l'américain Jacob Conway, 24 ans). Et puis on a rajouté un jeune français qui évolue sur le poste 3/4 Léo Billon. Il va amener de la densité sur le poste extérieur et de l'adresse dans le tir à 3 points". 

 

Cette année, vous retrouvez la poule Nord (NDLR : après plusieurs saisons en poule Sud), quelles sont vos ambitions ? 

 

"C'est de faire le maintien le plus vite possible et après de prendre du plaisir pour essayer de grappiller quelques places. Essayer de refaire une saison comme on vient de faire, même si c'est difficile parce qu'on est de plus en plus attendu. On aimerait bien refaire le haut de tableau. Je pense que la poule est plus dense, il y a plus d'équipes qui ont la capacité de jouer ce haut de tableau donc ça sera un peu plus dur d'y accéder, mais à nous d'être concentré sur ce qu'on veut faire et ce qu'on doit faire pour essayer de mener à port notre barque".

 

Le coach de l'US Laval Basket dévoile les ambitions du club
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Le fait d'accueillir dans l'Espace Mayenne, ça change quelque chose dans l'approche du match ? 

 

"On va jouer en majorité à l'Espace Mayenne. On aura juste deux matchs à faire à la salle d'Hilard, ça fait deux matchs de plus à l'Espace Mayenne donc c'est plutôt positif. Après ça change surtout pour le spectateur, on a une enceinte avec de la qualité et du confort. Nous les joueurs, ça change forcément aussi. Après, à Hilard, on a nos repères ce qui est moins le cas à l'Espace Mayenne parce qu'on ne s'y entraîne pas. Cela dit, c'est toujours plus agréable pour les joueurs, sur l'aspect psychologique, de jouer devant 1 000 spectateurs que de jouer devant 200. Donc je pense que oui les joueurs préfèrent jouer à l'Espace Mayenne et le club arrive à un tournant où on se doit de jouer dans cet espace". 

 

Pour son premier match, l'US Laval reçoit Tourcoing ce samedi à 20h dans l'Espace Mayenne.