Vaccinodromes : un centre en projet à Angers, montée en charge à Laval

Maine et Loire Mayenne 

Alors que la Ministre chargée de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher a annoncé "35 vaccinodromes opérationnels dans les prochains jours", les Pays de la Loire se préparent déjà à vacciner plus massivement.

Laval centre vaccination Covid-19_23 03 21_CJ
Le centre de vaccination de Laval, place de Hercé, couvre un tiers de la population mayennaise.
Crédit: CJ

23 mars 2021 à 17h31 par Coralie Juret

La France se prépare à doubler son rythme de vaccination. 35 vaccinodromes "seront opérationnels dans les prochains jours", a annoncé la Ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

En Pays de la Loire, trois vaccinodromes sont en projet indiquait jeudi l'Agence régionale de santé, un en Maine-et-Loire "sur Angers et ses alentours" selon nos sources, un en Loire-Atlantique et un en Sarthe. La région recevra 100.000 doses par semaine du vaccin Pfizer contre 45.000 actuellement. Le préfet du Maine-et-Loire doit communiquer cette semaine ou la semaine prochaine.


8 lignes de vaccination à Laval


Pas de méga-centre pour la Mayenne mais une montée en charge en projet, au centre installé à la salle polyvalente de Laval, place de Hercé. La municipalité prévoit d’ouvrir 4 lignes supplémentaires de vaccination soit 8, sur le même créneau de 9h à 14h.

"Pour ouvrir jusqu’à 20h" en prévision des doses supplémentaires annoncées, "il faudra un soutien de l’ARS", prévient la Ville. Elle finance seule à hauteur de 40.000 euros par semaine ce centre qui couvre un tiers de la population mayennaise, et ne pourra pas redéployer plus d’agents. Elle demande donc des moyens, du personnel qualifié et la possibilité de supprimer la consultation prévaccinale pour ceux qui l’auraient déjà effectuée chez leur médecin traitant. Le maire de Laval Florian Bercault devait rencontrer le préfet vendredi dernier.