Vallées du Haut-Anjou : la CCVHA mise sur 75 km de pistes cyclables et le covoiturage

Maine et Loire

9 janvier 2023 à 8h51 - Modifié : 9 janvier 2023 à 9h14 par Cyprien Legeay

La Communauté de Communes des Vallées du Haut-Anjou va développer son offre de mobilités dans les prochaines années. Au total, 75 km de pises cyclables vont être créés et un réseau de covoiturage lancé.

Des pistes cyclables vont êtres ajoutées à celle du Lion d'Angers.
Des pistes cyclables vont êtres ajoutées à celle du Lion d'Angers.
Crédit: Coralie Juret/Oxygène Radio

La communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou va réaliser des travaux pour étoffer son offre de mobilités. Dans ce grand plan annoncé au mois de décembre, le vélo va prendre une grande part dans ce projet et, sur 2 ou 3 mandats, la CCVHA va réaliser 75 km de pistes cyclables.

"Nous avons la chance d'avoir une partie de voie cyclable le long de la Mayenne et nous travaillons actuellement sur l'Oudon et la Sarthe, explique Virginie Guichard, maire de Saint-Augustin-des-Bois et en charge de la mobilité aux Vallées du Haut Anjou. Le fait de pouvoir relier les petites communes vers les centres sur lesquels il y' a des services communautaires est notre objectif. On veut aller chercher des déplacements de courtes distances et donner la possibilité aux gens d'y aller de manière à sécuriser." Une nécessité quand on sait que 80 % des déplacements quotidien en territoire rural s'effectuent en voitures et que 55 % de ces déplacements sont inférieurs à 5 km.

Des pistes cyclables créées

Ces aménagements devraient durer dans le temps pour être totalement terminés d'ici deux à trois mandats.

 

Klaxit pour le covoiturage


Au-delà de ces 75 km de piste cyclable, la CCVHA veut aussi tisser un réseau de covoiturage afin d'avoir des solutions dès aujourd'hui. Cela va se faire sur la plateforme Klaxit. "Une plateforme sur laquelle chaque habitant de la CCVHA qui s'inscrit, en tant que conducteur ou covoitureur, pourra toucher un bonus financier de la collectivité". Il s'ajoute à celui déjà mis en place par l’Etat.

Un réseau de covoiturage sur Klaxit

 

Des véhicules solidaires

 

Enfin, sur les Vallées du Haut-Anjou, 5% des ménages sont sans voiture et la précarité énergétique liée au déplacement concerne près de 20% des ménages. Une situation qui touche particulièrement les jeunes. Pour proposer une solution aux personnes en difficulté, la CCVHA avec les communautés de communes d’Anjou Bleu Communauté et d’Anjou Loir et Sarthe et le Conseil départemental de Maine-et-Loire, ont porté un intérêt au projet présenté par les associations locales d’insertion, visant à développer un service de mise à disposition de véhicules solidaires.

Ce service sera déployé progressivement sur le territoire à compter de 2023 et coordonné par l’association d’insertion, Solipass, avec les associations locales.

 

Des solutions de mobilités
Des solutions de mobilités
Crédit: Cyprien Legeay