Vallées du Haut-Anjou. Les entreprises pourront se prêter de la main d'œuvre grâce à une plateforme

Maine et Loire 

16 avril 2021 à 17h56 - Modifié : 17 avril 2021 à 13h26 par Alexis Vellayoudom

La Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou fait partie des premières collectivités à profiter de cette plateforme. Les entreprises pourront y partager des ressources comme des matières premières, des équipements et de la main d'œuvre.

Solutions partage CCVHA_08 04 21_Capture d'écran AVC
Les entreprises de la CCVHA peuvent gratuitement déposer des demandes ou des offres
Crédit: Alexis Vellayoudom

Les entreprises des Vallées du Haut-Anjou vont pouvoir s'entraider. La communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou fait partie des quatre premières collectivités de la région à bénéficier de la plateforme internet Solutions Partage pour les entreprises. La plateforme permet d'échanger des ressources. L'inscription est gratuite. La CCVHA a investi 3 000 euros pour bénéficier de cette plateforme mise en place par Factoryz, une entreprise angevine, "chaque interco a une URL dédié", précise Eric Launois co-fondateur de l'entreprise.


La solution se trouve parfois à côté


La proximité et l'entraide locale, c'est ce qui est au cœur de cette plateforme. Concrètement, les entreprises vont pouvoir échanger des ressources, du matériel, des matières premières, des équipements, des locaux ou encore mettre à disposition de la main d'œuvre. Il suffit pour ça de s'inscrire puis d'y déposer des annonces de demande ou d'offre.


Joël Esnault parle d'une expérience qu'il a vécu en tant que chef d'entreprise
Crédit: Alexis Vellayoudom

Cette plateforme va permettre de mettre en réseau les 1 500 entreprises que compte le territoire. Trouver au plus près ce qu'on cherche parfois trop loin, c'est l'expérience qu'a fait Joël Esnault, vice-président de la CCVHA en charge du développement économique, "je faisais réaliser des équipements à plusieurs milliers de kilomètres alors qu'à 800 mètres de chez nous, on pouvait produire ces équipements. Je pense que la Solution Partage peut régler ce genre de problème".


Du prêt de main d'œuvre dans les règles


Dans 90 % des cas ce qu'une entreprise cherche est à proximité, "la crise sanitaire amène à repenser le modèle économique", explique Sylvie Loué, cheffe de projet Entreprises et territoires au sein de la région. L'initiative a d'ailleurs été approfondie après l'épisode d'entraide entre Kolmi-Hopen et le Scania à Angers où plusieurs salariés du constructeur de poids lourds, à l'arrêt, sont allés prêter main forte à l'entreprise spécialisée dans la fabrication de matériels médicaux dont les masques à l'époque.

Cécilia Madiot revient sur le prêt de main d'œuvre
Crédit: Alexis Vellayoudom

Une entraide qui s'est faite sous le dispositif de prêt de main d'œuvre, une action possible avec la plateforme Solutions Partage et légal, "la plateforme permet d'aller chercher des documents validés par la Direccte. Les avenants au contrat de travail et les conventions de partenariat entre entreprises pour réaliser du prêt de main d'œuvre. Tout est vérifié et validé et les documents à disposition sur la plateforme", souligne Cécilia Madiot en charge du développement économique sur la CCVHA.

Vous pouvez accéder à cette plateforme ici. Pour plus de renseignements, contactez Cécilia Madiot, en charge du développement économique de la communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou