Angers. Le fugitif d’Argentan interpellé après sa mortelle cavale à Angers et Chailland

Maine et LoireMayenne

Évadé de la maison d’arrêt ornaise fin juin, le quadragénaire en cavale soupçonné de deux meurtres et une tentative de meurtre en Anjou et en Mayenne a été arrêté à la mi-journée ce mardi 4 juillet.

4 juillet 2023 à 13h53 - Modifié : 4 juillet 2023 à 13h55 par Coralie Juret

Gendarmerie voiture gendarmes Segré_23 10 20_CJ
Image d'illustration
Crédit : Coralie Juret

La traque a pris fin ce mardi 4 juillet au nord-ouest d’Angers. Depuis dimanche soir, une quarantaine de militaires passaient au peigne fin une zone de 20 km² située entre Montreuil-Juigné, Avrillé et Cantenay-Épinard, avec l’aide désormais de quatre brigades cynophiles (deux bergers malinois et deux Saint-Hubert), du poste à cheval du Lion d’Angers et de moyens aériens. La BRI de Nantes se tenait prête à intervenir. L’homme recherché présentait un « danger criminologique et vient de commettre des faits d’une particulière gravité », indiquait hier le procureur de la République d’Angers, Eric Bouillard : deux meurtres et une tentative de meurtre. Selon ses déclarations à l’AFP ce midi, le suspect a été interpellé un peu avant 13h dans un immeuble en chantier à Avrillé.

 

Évadé d’une prison normande

 

Sa cavale avait commencé autour du 20 juin lors d’une permission de sortie. Ce quadragénaire réunionnais est incarcéré à la prison d’Argentan dans l’Orne, où il lui reste 3 ans à purger pour tentative de meurtre par conjoint et atteinte aux biens aggravée.

C’est sans doute en train qu’il se rend à Angers chez une mère de famille de 40 ans, retrouvée morte étranglée le 22 juin à son domicile. Les principaux soupçons se portent sur lui : l’homme était détenu avec l’ex-conjoint de la victime, et l’avait rencontrée lors d’un parloir. Il est la dernière personne à l’avoir vue avant son décès.

 

Meurtres et tentative de meurtre

 

C’est là que sa fuite commence et que sa trace est retrouvée dans le nord-Mayenne, avec un véhicule volé à Avrillé entre le 24 et le 26 juin. Le suspect se rend sans doute aux obsèques de sa première victime, originaire de Chailland. Le 28 juin, il tente d’étrangler une jeune femme enceinte qui le surprend lors d’une tentative de vol chez elle. Elle est sauvée par l’intervention d’un tiers, et l’homme prend la fuite dans un bois. Il est cerné pendant plusieurs heures dans la forêt de Mayenne mais file entre les doigts des gendarmes mayennais sur un terrain difficile de 4200 hectares. « C’est un individu qui maitrise le terrain », précisait le procureur de la République d’Angers, co-saisi de l’affaire avec la Direction centrale de la police judiciaire.

Retour dans l’agglomération angevine, où un véhicule volé est retrouvé incendié samedi 1e juillet à Cantenay-Épinard. Son propriétaire, un septuagénaire domicile à Chailland est identifié et découvert mort chez lui le lendemain. Le vol et le décès semblent liés : l’ancien élu et ancien garagiste mayennais aurait surpris son agresseur.

 

Les habitants invités à "se sécuriser chez eux"

 

Le fugitif est localisé pour la dernière fois à Montreuil-Juigné. « Il sait se montrer discret et entre dans des habitations plutôt inoccupées pour prendre des véhicules », indiquait le procureur, qui souhaitait « le trouver le plus vite possible avant qu’il ne commette l’irréparable, une nouvelle fois ». Un avis de recherche avait été diffusé et les habitants de la zone de recherche invités à bien fermer leur domicile hier soir.