Angers Sco. El Melali remuant, Diony décisif et des angevins émoussés en leader.. Les notes face à Grenoble

Maine et LoireSports

Dans un match sans rythme, les Angevins, malmenés par Grenoble, remportent une 7ème victoire d'affilée, sans encaisser de buts à domicile grâce à l'inspiration de Loïs Diony qui permet au SCO d'être leader de Ligue 2.

6 décembre 2023 à 0h03 - Modifié : 6 décembre 2023 à 9h10 par Alexis Vellayoudom

Angers SCO - Bordeaux Diony_22 10 2023_Nicolas Geslin
Loïs Diony s'est fait son but tout seul pour libérer un Angers Sco terne
Crédit : Nicolas Geslin

Victoire sans briller pour Angers Sco. Malgré un bon premier quart d'heure et des grossières erreurs individuelles adverses, les Angevins ont manqué de fraîcheur face à une équipe de Grenoble qui a opéré 7 changements au départ (ndlr : Bobby Allain a remplacé au pied levé le capitaine et gardien Brice Maubleu) par rapport à leur dernier match face au Stade lavallois. Mis en difficulté en première mi-temps par le milieu grenoblois, Benet, Rigo, Sylvestre, les Angevins ne sont pas passés loin du KO et s'en sont remis à leur buteur maison Loïs Diony. En seconde période, le SCO, malgré quelques frayeurs, a géré son match pour poursuivre sa série d'invincibilité à domicile et obtenir sa 7ème victoire d'affilée, sans prendre de buts, qui leur permet de profiter d'un faux pas du Stade lavallois et de s'emparer de la première place de Ligue 2. 

 

Les notes : 

 

FOFANA (8) . L'Ivoirien a encore montré qu'il était impérial dans sa surface. Peu sollicité, mais efficace, il s'interpose sur une reprise de Monfray au ras du poteau droit après un corner mal dégagé de la défense angevine (12ème) puis reste vigilant face à Sylvestre (25ème et 28ème). Son jeu au pied est cependant peu rassurant et aurait pu coûter cher sur un pressing de Sylvestre (25ème). En seconde période, masqué, il permet à son équipe de rester devant face à Ntolla (61ème).

VALERY (4,5). On l'a peu vu en première mi-temps sur son couloir droit. Il revient à temps pour empêcher la frappe de Sylvestre à bout portant (11ème), mais est malmené à de nombreuses reprises par la vivacité de Ntolla en un contre un. En seconde période, l'ancien joueur des Saints est heureux de ne pas concéder la faute contre Mendy à l'entrée de la surface (56ème) et se rend coupable d'un mauvais renvoi qui offre une opportunité à Sbaï (73ème), mais sa lecture du jeu lui permet d'intercepter une passe très dangereuse de Mendy (53ème).

HOUNTONDJI (6). Sobre dans la relance. Il n'a pas pris beaucoup de risques. Solide dans les airs, il a souvent laissé seul Lefort sur son côté gauche. Il fait un excellent retour sur le débordement de Ntolla (19ème) et s'arrache sur Joseph pour annihiler une action de but (79ème).

BAMBA (6). Il a raté, mais il a aussi beaucoup essayé et souvent suppléé le manque de créativité de ses milieux de terrain. Auteur de plusieurs passes pour casser les lignes en première mi-temps, il sauve les siens à de nombreuses reprises en intervenant sur Ba à bout portant (11ème et 28ème). Il a parfois été en retard et manqué d'agressivité sur le porteur du ballon. 

LEFORT (4,5). Juste offensivement en première mi-temps. Il adresse un centre en une touche sur le but de Diony. Défensivement, il s'est souvent retrouvé seul. Pas à son aise en début de seconde période et coupable de plusieurs mauvais placements, il est remplacé par Florent Hanin (72ème) qui joue très mal un contre qui aurait pu être fatal à Grenoble (80ème).

FERHAT (5). Comme beaucoup de ses partenaires offensifs ce soir, il s'est rarement mis en évidence. Il trouve Abdelli dans la surface avec une passe subtil (19ème). L'ancien nîmois tergiverse sur la balle du deux zéro, sa frappe finit sur la barre d'Allain (44ème). Raolisoa le remplace (72ème), plutôt actif sur son côté et utile défensivement.

LOPY (4). Comme son partenaire Pierrick Capelle, il a été très peu en vue. Il revient bien pour défendre (11ème et 22ème), mais fait preuve de trop facilité sur une passe en retrait vers Hountondji qui aurait pu coûter cher (15ème). En seconde période, son activité est précieuse pour gêner le jeu grenoblois. Surpris de recevoir dans la surface un centre d'Abdelli (72ème).

CAPELLE (3,5). Pas une grande soirée pour le capitaine angevin. Bousculé à plusieurs reprises dans l'entrejeu, il passe au travers sur plusieurs interventions. En seconde période, il retrouve son activité pour gratter plusieurs ballons, mais son déchet technique ne lui permet pas de bonifier ses ballons. Remplacé par Zinédine Ould Khaled (83ème). 

EL MELALI (6). Sûrement l'Angevin le plus dangereux en première mi-temps. Sa qualité de percussion lui a, au départ, fait défaut en s'encastrant sur le bloc grenoblois, mais dès qu'il a décidé de manger la ligne, ses accélérations ont fait mal à l'adversaire. C'est lui qui est à l'origine de l'ouverture du score (33ème) en prenant de vitesse, côté gauche, deux Grenoblois. Son centre, mal renvoyé, finira sur Jordan Lefort qui trouvera Diony dans la surface. Le feu-follet angevin est encore à la baguette après un bon enchaînement avec Himad Abdelli, il centre au deuxième poteau pour Feraht dont la frappe finit sur la barre (44ème). Il a moins de réussite en seconde période et est remplacé par Jean-Mattéo Bahoya (65ème) qui a tenté de percuter, mais sans trop de réussite.

ABDELLI (6). Un match, deux visages. Le métronome angevin semblait émoussé en première période et fait souvent les mauvais choix comme sa frappe de loin (24ème) ou sa tentative de face à face au lieu de servir Diony après un mauvais renvoi du gardien grenoblois (28ème). Il a cependant multiplié les efforts sur plusieurs phases de pressing et a permis quelques récupérations hautes. Les supporters ont pu ensuite remarquer son talent, sur une passe laser pour El Melali qui amène à la frappe de Ferhat sur la barre (44ème). Puis son rôle clé pour le SCO, notamment en seconde période, où il a géré le tempo du match et permis à son équipe de souffler ou d'être dangereux sur certaines situations. 

DIONY (6). Sa note s'explique en partie par son but car difficle pour lui d'être en vue et dangereux quand le ballon n'arrive pas dans la surface. Il a d'abord dû décrocher bas pour toucher ses premiers ballons. Ses déclenchements de pressing ont souvent mis à mal la défense grenobloise. Finalement, il était le seul à pouvoir débloquer la situation en s'amenant lui-même son but. Il reçoit un centre de Jordan Lefort, contrôle genoux dos au but, contre favorable, grand-pont, pour ensuite ajuster Bobby Allain. Discret en deuxième mi-temps, il est remplacé par Ibrahima Niane (83ème).